La brioche Bouldouk, c’est rien que de la faute à Manue. Depuis qu’elle m’en a parlé, il y a plusieurs mois, je l’ai faite et refaite des dizaines de fois.

Il s’agit d’une brioche « feuilletée » grâce à un façonnage où l’on alterne disques de pâte à brioche et mélange de beurre et de sucre.

Ok, ça peut faire peur dit comme ça, mais somme toute, la quantité de beurre et de sucre dans la brioche reste modeste (80g de beurre et 50-60g de sucre au total).  Et vu la saveur et le moelleux obtenus, on dit « Banco ! » (je sais plus personne ne dit « Banco ! » depuis feu-Jeopardy…)

J’ai fait plusieurs tentatives de customisation variées – chocolat, confiture, purée de noisette et j’en passe – mais je revenais toujours à la classique beurre-sucre (comme pour les crêpes, beurre-sucre, c’est la vie !).

Et puis l’autre jour, j’ai eu envie d’ajouter une discrète note d’exotisme à ma Bouldouk, en remplaçant le beurre par de l’huile de coco et le sucre de canne par du sucre de coco. Et « Banco ! (bis) », c’était délicieux !

L’huile de coco apporte une saveur « noixdecocotée » toute en délicatesse et sachant que le sucre de coco a un IG bas, pourquoi se priver ?

Mon pot d’huile de coco était presque vide, je ne l’ai donc utilisée que pour badigeonner les disques de pâte au moment du façonnage. La pâte à brioche est donc ici au beurre, mais rien ne vous empêche de faire une version 100% huile de coco. Dites-moi ce que ça donne si vous essayez avant moi.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Le melon pan est une spécialité boulangère japonaise qui tire son nom de sa ressemblance avec un… melon (trop fort !). Il s’agit d’une petite brioche très moelleuse recouverte d’un biscuit sablé finement croquant. Les japonais les parfument parfois au melon ou autres parfums de fruits, ou ajoutent aussi du chocolat entre la brioche et le biscuit.

Melon pan

A la maison, nous les préférons natures et tout juste sortis du four, là où le contraste entre la brioche très très moelleuse et le biscuit tout tout croustillant est à son maximum (hashtag bonheur).

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Celles et ceux qui me suivent depuis longtemps savent que, depuis 4 ans, ma cuisine est équipée d’un four combiné vapeur NEFF et que j’en suis littéralement amoureuse.

Mais si vous traînez vos guêtres ici pour la première fois où si aviez loupé ce chapitre fondateur « mon four-mon amour », je vous explique.

Qu’est-ce qu’un four combiné vapeur ?
C’est un four qui combine toutes les fonctionnalités d’un four classique avec la possibilité d’ajouter de la vapeur pendant la cuisson (oui, ça vous aviez-compris tout seuls).

Pourquoi c’est bien ?
L’ajout de vapeur permet d’éviter tout dessèchement pendant la cuisson. Les viandes sont dorées mais tendres et juteuses, les gâteaux gonflés et moelleux, et les pains (c’est ce que je trouve le plus bluffant) lèvent super bien et ont une croûte fine et croustillante, à faire pâlir les baguettes du boulanger.

A côté de ça, il existe pléthore de fonctions qui vous facilitent pas mal le quotidien :

  • un mode étuve pour faire pousser les pâtes levées (pain, brioches, pizza…)
  • une fonction « réchauffer » qui s’adapte à la quantité à réchauffer et surtout qui ne dessèche pas, la plat réchauffé ressort du four aussi pimpant qu’après la première cuisson
  • la possibilité de donner un coup de jeune au pain de la veille : la baguette ramollo et caoutchouteuse ressort crousti-moelleuse
  • les programmes automatiques cuisson des viandes sont top aussi. Pour le poulet, je case le plat dans le four, programme « poulet », j’indique le poids de la petite bête et roulez petits bolides. Je ne surveille rien, ni la température, ni le temps de cuisson, le four fait ça tout seul et la viande est parfaite.

Je ne vais pas vous faire toute la fiche technique, mais l’idée générale est que j’adore ce four et qu’il n’y a pas un jour où je n’y ai recours.

Alors, imaginez ma banane le jour où j’ai reçu l’invitation de NEFF pour aller découvrir leur nouveau four combiné vapeur lors d’un atelier à Paris, avant de le recevoir pour le tester à la maison. (Hiiiiiiii !) Noël au moins d’août. Merci petit Papa NEFF :D

On en reparle tout de suite mais avant regardez-moi ça comme il est beau ce petit Variosteam !
(C’est ma première vidéo en stop motion, soyez indulgents ;) )

(Si vous ne voyez pas la vidéo, cliquez ici)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Helloooo !

C’est moi, Gwen, vous me remettez ?

Yep, genre, je n’ai pas blogué depuis des mois et je reviens écrire une bafouille pour vous parler de… VACANCES ! Feignasse World Company, j’écoute ^^

Dans quelques jours, avec la tribu, on met les voiles vers l’Irlande :D

Martine va en Irlande

On s’est déjà fait une ToDo plutôt sympa :

  • Des randos Làààà-baaaas au Connemaraaaaa et passage obligé à Galway.
  • Sorties en bateau pour voir les dauphins,  les falaises de Moher ou les îles d’Aran.
  • Des ballades dans les paysages exceptionnels du Kerry et du Burren.
  • Et pleins d’activités kid friendly.

Mais je suis sûre que vous êtes pleins de bons conseils concernant les choses à faire et à voir dans l’ouest de l’Irlande. Et surtout à propos des choses qu’il faut absolument goûter ;)

Je compte sur vous, dites-moi ce qu’il ne faut absolument pas rater quand on part pour la verte Erin !

Merci tout plein :)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

En tête-à-tête avec ma souplette, je me suis fendue d’une photo, me disant que ça pourrait peut-être bien vous intéresser…

Quand je déjeune seule à la maison, soit je m’arrange pour avoir un reste de la veille à réchauffer, soit je bricole une salade ou un sandwich pour éviter d’avoir à sortir poêles et casseroles. Mais ce midi, toute frigorifiée sur mon fauteuil de bureau, je rêvais d’une soupe-repas bien rassasiante et surtout bien réchauffante.

Je ne sais par quel miracle il y a encore des poivrons français sur l’étal de ma Biocoop mais j’en profite un max tant qu’ils sont disponibles, histoire de me mentir à moi-même et croire qu’un petit bout d’été est encore possible.

Attention coming out : j’ai souvent une boîte de steaks hachés bio dans mon congélateur. Ouais, j’assume, c’est rudement pratique, ça se customise finger in the nose et si tu as des enfants, tu comprends tout l’intérêt du truc certains soirs de semaine.

Un autre truc que j’aime bien avoir dans le placard, c’est le boulghour de petit épeautre. C’est bon, hyper digeste et cuit en 10 minutes. T’as tout bon, coco !

Bref, un p’tit poivron vert, un steak haché, du boulghour de petit épeautre, une bonne rasade d’épices et du bouillon par là-dessus, prêt en 15 minutes montre en main, voilà qui te requinque pour l’après-midi.

Et la magie du truc, c’est que ça marche pour toi tout(e) seul(e) mais aussi pour plusieurs en multipliant les doses. ET OUAIS !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Page 1 sur 15512345102030Dernière page »