En attendant le Père Noël #2 – Macarons à la fraise tagada et Père Noël un peu en avance ;-p

 

Et oui, il faut croire que le Père Noël était impatient cette année, ou à moins qu’il s’agisse de la Mère Noël…

En tout cas, moi, j’ai déjà été très gâtée puisque ma Maman m’a offert cette petite merveille avec un peu d’avance (pas sur Noël mais sur mon
anniversaire, j’adore décembre :-p ).

thermo_sonde

 

 

Qu’est-ce que c’est ? Une magnifique, sublime, géniale THERMO-SONDE !

 

 

A moi les macarons à la meringue italienne, le chocolat tempéré, le nougat, la guimauve, etc…

 

 

Bien sûr, il a fallu que je l’essai rapidement.
Bien sûr, j’ai fait des macarons.
Bien sûr, je me suis inspirée de Mercotte.

 

 

Vous voulez en savoir plus ?

 

 

C’est par ici…

 

 

Macarons à la fraise Tagada

Macarons_tagada_009

 

 

Pour environs 40 macarons

 

 

  • 50g + 50g de blanc d’oeuf (3 petits oeufs) mis au frais depuis 3-4 jours ou laissés à température ambiante depuis la veille.

  • 30g de sucre en poudre

  • 125g de poudre d’amandes

  • 125g de sucre glace

  • 25 gouttes de colorant rouge

Pour le sirop :

  • 125g de sucre

  • 40g d’eau

Tamiser ensemble ou mixer brièvement la poudre d’amandes et le sucre glace.

Monter en neige 50g de blancs d’œufs à T° ambiante, avec 30g de sucre.

Cuire à 110° 125g de sucre et 40g d’eau sans remuer.

Verser le sirop obtenu en un mince filet sur les blancs à petite vitesse et laisser tourner le fouet jusqu’au refroidissement. Environ 15min. On
obtient ainsi une meringue italienne.

Mélanger 50g de blancs d’œufs non montés aux poudres tamisées.

Ajouter alors le colorant.

Incorporer la meringue italienne à la maryse en macaronnant jusqu’à ce que la pâte fasse
ruban.
Dresser à la poche à douille.

Laisser croûter 1 heure, enfourner et cuire 12min à 140°, en superposant la plaque de macarons sur deux autres plaques vides.

 

 

J’ai découvert la raison des mes craquelages de macarons les fois précédente : la température du four trop élevée !

La preuve par l’exemple (j’ai un four à gaz) :

Ma première fournée – mise au four préchauffé 10 minutes th.5 => parfaite

Macarons_tagada_001

Deuxième fournée – four toujours th.5 mais allumé depuis environ 25 minutes => c’est tout craquelé

Macarons_tagada_002

Troisième fournée – je baisse le thermostat à 3 => encore quelques macarons craquelés, mais c’est déjà mieux.

Quatrième fournée – four toujours th.3, la température a continué à descendre pendant la fournée n°3 => parfaite à nouveau.

Macarons_tagada_003

 

 

Donc, la prochaine fois, je mettrai le four sur thermostat 3 et verrai ce que çà donne.
Je pense que je testerai la température du four avec ma sonde. Je sais depuis longtemps que mon four chauffe plus fort que la température prévue par le réglage, mais là, je saurai à quel point
(le four à gaz… tout un poème).

 

 

Quand on a un four à gaz, il faut également penser à tourner la plaque de macarons à mi-cuisson pour obtenir une couleur uniforme, surtout pour les
couleurs claires.

 

 

Maintenant, passons à la ganache…

 

 

J’ai utilisé la recette de Pure gourmandise pour la ganache aux fraises Tagada.

 

 

  • 150 g de fraises Tagada

  • 10 cl de crème liquide

  • 30 g de chocolat blanc

 

 

Faire bouillir la crème pendant une minute.

Baisser sur feu doux,et ajouter les fraises Tagada et le chocolat blanc à fondre. Bien lisser.

Retirer ensuite du feu et faire tiédir pour que la préparation se fige un peu.

 

 

Il n’y a plus qu’à coller les coques deux par deux avec la ganache (enfoncer un peu le dessous des coques avec le pouce permet de mettre un peu
plus de ganache sans qu’elle dépasse
).

 

 

Et bien sûr, réfrigérer les macarons toute une journée les rends encore meilleurs, il faut savoir être patient.

 

 

Les macarons à la meringue italienne sont effectivement plus lisses et brillants, et leur texture en bouche est peut-être moins « collante » au
coeur et plus craquante sur le dessus, encore qu’il faut que je vérifie. En tout cas, il sont beaux et délicieux.

  

 

En revanche, j’ai été déçue par la ganache aux fraises Tagada. On ne sent plus vraiment le goût « Tagada » et la texture est hyper gélatineuse (je
sais, j’aurais dû m’y attendre).

  

 

Je garde donc ces macarons en secours pour Noël en cas de plantage à répétition des fournées suivantes, je ne les mettrais dans mes paniers que si
j’y suis obligée (à moins que la congélation en leur ait été bénéfique… Il faut être optimiste dans la vie).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Y’a quoi d’autre dans tes paniers de noël Mamzelle Gwen ? clic!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !