Excursion dans ma boutique bio et des cookies à la farine de kamut pour fêter çà

Jusque là, je pensais que nous mangions plutôt sainement : beaucoup de fruits et légumes, viande et poisson 2 ou 3 fois par semaine, des laitages à tous les repas, pas ou peu de boissons sucrées, raisonnables à l’heure du goûter, peu de grignotage… Bref, la famille idéale vis-à-vis des recommandations des nutritionnistes.

Et pourtant, en me penchant sur les étiquettes des produits que j’achète couramment en supermarché, j’avoue avoir pris comme… une claque.

Vous comprenez vous la moitié de ce qui est inscrit dans la liste des ingrédients ?

C’est quoi du glutamate de sodium ?
Les sulfites ?
Les nitrites ?
Les huiles hydrogénées ?
Et autre joyeusetés en E-machinchoses
Des infos sur ces illustres inconnus ici.

Bien sûr, il existe plusieurs discours sur ces produits, du « tout va bien, dans le meilleurs des monde » à « on va tous mouriiiiiiiir ! ».

Pour ma part, je sais que faire manger à ma fille des choses pas bien identifiées çà me fout un peu la pétoche.

Alors, sans entrer dans un trip bio-à-tout-prix, régime sans gluten et graines germées (quoi que les graines germées çà doit être bon….), j’ai décidé de mettre ma petite famille au vert et de manger bio.

Une petite visite dans ma boutique bio s’imposait donc. J’ai la chance de vivre près de l’une des rares petites villes (5000 habitants) équipées d’un magasin bio du réseau Biocoop.

Premier constat, la boutique est tout près de mon bureau, c’est très pratique. J’ai pu faire mon shopping dans le calme, pas de bousculade, pas d’embouteillage de caddies, pas de file d’attente interminable à la caisse. En une demi-heure c’était plier, et j’étais zen !

Comme tout le monde, j’ai appréhendé l’addition. Et bien, c’est une fausse idée ! Évidemment certains produits sont chers, mais il s’agit en général de produits rares ou de plats préparés. Pour les produits « de base », c’est tout à fait abordable et même parfois moins chers que certaines « grandes marques ».

Les fruits et légumes sont de saisons et proviennent des producteurs locaux. Résultat : ils ne sont pas plus chers !

Seul bémol, le coût de la viande. Là, oui, c’est cher. J’aviserai après interrogatoire de mon boucher du coin… Appel aux non-végétariens qui mangent bio, comment faites-vous pour la viande ?

Pour le poisson, je pense que je peux continuer à aller chez mon poissonnier, j’habite en Bretagne et à ce que je sache tous les poissons vivent dans la même mer.

Il me falloir quelques temps pour que tout le contenu de mes placards soit bio, je vais tout remplacer progressivement, car je ne vais quand même jeter ce qui reste chez moi en provenance du supermarché, je ne crois pas le gaspillage soit une démarche très « écolo ».

Comme promis, pour fêter çà, j’avais fait des cookies, je vous donne la recette ?

Il s’agit de délicieux petits cookies très sains à la farine de kamut. Le kamut est une variété de blé dur très ancienne, très riche en protéine (c’est écrit sur le paquet). La farine de kamut donne un léger goût de beurre très apprécié.

Cookies à la farine de kamut

cookies_kamut_003

Pour une douzaine de cookies

  • 150g de farine de kamut

  • 50g de flocons d’avoine

  • 80g de beurre mou (j’ai utilisé du demi-sel of course, pensez à rajouter une pincée de sel si vous utilisez du beurre doux)

  • 100g de sucre de canne

  • 1 oeuf

  • 50g de chocolat noir

Préchauffer le four th. 5 (150°)

Crémer le beurre mou avec le sucre.

Incorporer l’oeuf.

Ajouter la farine, les flocons d’avoine et le chocolat concassé.

Former des boules légèrement aplaties et les disposer suffisamment espacées sur une plaque recouverte de papier sulfurisé

Enfourner 20 minutes.

C’est croustillant et moelleux à la fois, c’est délicieux, c’est sain !

Des muffins salés bio, çà marche aussi pour le

Rendez-vous sur Hellocoton !