J'adore le rooibos ! Mon pain aussi…

 

Je fais régulièrement mon pain, mais n’avais encore rien publié à ce sujet…

Je ne vais pas vous faire un petit guide illustré de ma méthode, Anaïk l’a très bien fait cette semaine.

Cependant, j’aimerais vous faire partager ma découverte fortuite.

Oui, oui, fortuite.

Commençons par le commencement…

Paniquez pas, je ne vais pas remonter à mon enfance bigoudène.

Non, non, je vais d’abord vous parler du thé rooibos, puisque c’est lui le héros de l’épisode.

Le rooibos est un thé rouge originaire d’Afrique du sud au goût à la fois fruité et sucré. Il est sans théïne (on peut en boire 3 litres par
jour et faire un gros dodo le soir, exception faite des 4 pauses pipi)
et quasiment sans tanin (adieu le sourir de fumeuse de gitane maïs). En plus, il est bourré de vitamine C, de
fer et d’antioxidants. Depuis que j’ai découvert le rooibos, il est mon thé du petit déjeuner par excellence (et des autres moments aussi, mais parfois je lui fais de petites infidélité dans
la journée
).

L’autre jour, alors que je m’apprétais à faire du pain, je me prépare un thé et lis sur l’emballage que le rooibos dans le pain serait une bonne
idée.

Ma curiosité piquée au vif, je m’exécute sur le champ…

Et je vous le confirme, c’est une très très bonne idée.

Le pain prend la saveur fruité / sucrée du rooibos, nous avons adoré !

 

 

 

 

Pain au thé rouge rooibos

pain_rooibos_006

Pour un petit pain (450g environ)

 

 

 

 

 

  • 1 cc de feuilles de thé rooibos + une pincée

  • 160g d’eau

  • 250g de bise (farine T80)

  • 1 cc de sel

  • 1 cs de miel

  • 1 cs de levain fermentescible

  • 1 cs de lait

 

 

Mettre les feuilles de rooibos dans une boule à thé et faire infuser dans l’eau préalablement bouillie.

Patienter jusqu’à tiédissement (l’infusion doit être foncée).

Verser l’infusion dans la cuve de la MAP.

Ajouter le sel, le miel, la farine et enfin le levain.

Lancer le programme « pâte ».

A la fin du programme, sortir la cuve, dégazer le pâton et le mettre au frigo pour seconde levée pendant au moins 3 heures (je pense qu’on peut
s’en passer, mais la mie sera un peu plus serrée
).

Verser le pâton sur le plan fariné et former une boule en repliant plusieurs fois les bords vers le centre jusqu’à obtenir une forme
régulière.

Poser la boule sur la plaque de cuisson, sous un torchon propre et laisser lever encore une heure.

Préchauffer voutre four à 240° avec un récipient rempli d’eau sur la sole.

Badigeonner le pâton de lait, saupoudre de feuilles de thé et faire les grignes à l’aide d’une lame de rasoir ou d’un couteau (allez y plus
mollo que moi, mes grignes étaient trop profondes, du coup, le pain s’est trop ouvert, c’est moins joli
).

Enfourner 30 minutes environs, jusqu’à ce que le pain soit bien doré (j’aurais pu cuire un peu plus).

 

 

 

Accompagnez vos tartines d’une tasse de rooibos, bien sur ;-p

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !