La rentrée et le grand retour de la cantine

Ce n’est pas avec une joie sans bornes que Miss Cacahuète a repris le chemin de la cantine.

J’ai beau travailler à la maison, aller la chercher tous les midis c’est compliqué. Son école est à 10km, en face de mon ancien bureau, ce qui était donc pratique à l’époque, mais qui l’est moins aujourd’hui. Mais je ne la changerai pas d’école, celle-ci est très bien et l’autre, plus proche mais nettement moins bien, est quand même à 6km. Bref…

Alors on s’autorise quelques midis « déjeuner à la maison » ou « pique-nique au parc », mais le plus souvent, c’est cantine.

Je comprends le manque d’enthousiasme de la demoiselle, la cantine, c’est pas bon (si, si, je m’en souviens) et pour ma part, la composition des menus m’assoit souvent.

C’est à se demander si les personnes qui composent les menus ont de quelconques notions d’équilibre alimentaire ou de saisonnalité.

Des tomates en hiver, des repas sans l’ombre d’un légume, des triptyques toast de pâté – pâtes carbo – éclair au chocolat, un fruit en dessert une fois toutes les deux semaines…

Donc, on guette le menu et on rectifie le tir sur les repas pris à la maison.

 

cantine
Source : rpi-vhe.fr

MAIS en regardant ce premier menu de l’année, j’ai constaté du changement (mes prières ont-elles enfin été entendues ?).

Des crudités en entrée 3 jours sur 4, et bio s’il vous plaît ! (tomates, carottes, betteraves, c’est ok, c’est de saison)

Des fruits au dessert 2 jours sur 4 ! (pas précisé mais c’est écrit « fruit de saison »)

Bon, ils n’ont toujours pas abandonné l’abominable cordon bleu et l’éclair au chocolat, mais des crudités et des légumes verts cuits sont aussi servis ces jour-là (haricots verts et brocolis, good job !).

On progresse !

Il y a encore du boulot mais la municipalité a l’air d’avoir pris de bonnes résolutions. Pourvu que ça ne dure pas que le temps de la rentrée…

Et chez vous, c’est comment la cantine ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être :


  • Bige

    Pour faire bref : tout 1 poème !

    • http://lespetiteschozes.fr Gwen

      Comment ça tu fais bref ? Reviens ici toussssuite et récite-moi ton poème ;)

  • Neaira

    c’est vrai que c’est assez lamentable les cantines… j’ai toujours la chance d’y échapper mais quand on voit les menus proposés par les municipalités des fois franchement ça fait peur quand à l’éducation gustative des enfants… 

    • http://lespetiteschozes.fr Gwen

      C’est clair ! Mais on vient nous raconter que les menus sont composés par des nutritionnistes. La blague.

  • http://agapes.canalblog.com Debodag

    Hier la mienne a au droit à poisson pané / purée ^-^ Heureusement que l’équilibre nutritionnel d’un enfant se fait sur une semaine et que je peux récupérer le coup le soir …

    • http://lespetiteschozes.fr Gwen

      Idem, c’est ce que je me dis. ça ne concerne que 4 repas par semaine.

  • Andrée

    Dans ma ville, les repas sont préparés sur place, par un vrai cuisinier. Ils sont équilibrés et la commune a depuis 2 ans un contrat avec des producteurs locaux pour la fourniture des produits de saison. Ma petite-fille trouve que c’est très bon.

    • http://lespetiteschozes.fr Gwen

      Elle a de la chance ! Il y a de plus en plus de commune qui font un réel effort à ce niveau, mais elles restent rares.

  • http://homemadebyemilie.blogspot.com Emilie

    aujourd’hui, mortadelle en entrée, croque monsieur à la volaille/coeur de laitue en plat, petit suisse nature sucré en dessert. Y’a du boulot, mais ou sont les légumes?(ha oui la salade, mais je suis pas sur que beaucoup d’enfants de 4 ans se jetent sur la salade!!) et le petit sucre déjà sucré…

    • http://lespetiteschozes.fr Gwen

      Au moins, ils tentent la salades. Il y en a qui doivent simplifier : les enfants n’aiment pas les légumes, on ne met pas de légumes.