Le levain sur kombucha

Je vais vous confier un truc terrible, horriblement moche, catastrophiquement désastreux… J’ai déjà tuer DEUX levains !

Oui, malgrés les bons conseil de Flo, l’experte ès levain, ma tragique inconstance a réussi à me faire capoter ce projet ambitieux…

Mon premier levain était un levain liquide Kayser pas très vivace que je n’ai jamais réussi à utiliser sans levure. Pour celui là, je dirais presque bon débarras !

Le deuxième en revanche, était un levain 100% réaliser selon la méthode de Mme Makanai, qui marchait très bien tout seul. Mais un levain qu’il faut nourrir deux fois par jour et dont il faut
jeter une partie avant chaque repas pour ne pas se retrouver avec des quantités astronomiques de levain n’est pas pour moi.

RIP le levain…

Là, je crois tenir THE méthode qui me convient bien. Un levain prêt rapidemment – donc si je le zigouille une fois de plus, je n’aurai pas trop longtemps à attendre pour pouvoir refaire un
bon pain au levain 😉
– et facile à entretenir !

Un ingrédient capital pour réaliser ce levain miraculeux  : le kombucha ! Je vous reparlerai plus tard de cette boisson pleine de bonnes choses,
je m’essaie actuellement au kombucha fait maison.

En attendant, sachez que le kombucha est une boisson pétillante réalisée par la fermentation d’un champignon spécial dans du thé vert sucré. Le résultat donne une boisson très agréable qui
ressemble à un cidre très fruité. On trouve facilement le kombucha en biocoop. J’ai utilisé un kombucha non-pasteurisé, je n’en suis pas certaine, mais je pense que çà a son importance.

Cette idée ne m’est pas venu toute seule, j’avais lu à quelques reprises sur des sites que l’on pouvait obtenir un levain à base de kombucha en 24 heures, ce qui m’avait intrigué…

Le mien n’était pas prêt en 24 heures, mais au bout d’une semaine seulement, j’ai obtenu un levain assez fort pour faire pousser un pain tout seul, sans ajout de levure, et en un temps de pousse
très raisonnable (environ 5 – 6 h). J’insiste sur le temps de pousse, car la fermentation n’étant pas trop prolongée le pain est doux, pas acide.

Assez papoter, je vous livre ma méthode…

Jour 1 – Mélanger 50g de kombucha avec 50g de farine de seigle. Bien touiller pour aérer le mélanger. Couvrir et laisser reposer 3 jours.

Au bout de ces 3 jours, le levain doit avoir une consistance assez épaisse avec quelques trous (bulles éclatées).

Jour 4 – Faire un repas de 50g de farine T80, 50 g d’eau de source et une cuillère à café de miel ou de sucre roux. Bien mélanger et couvrir à nouveau. Laisser reposer 2 jours.

Au bout de quelques heures, le levain doit déjà buller légèrement. Le deuxième jour, il y a un peu de liquide sur le dessus du levain.

Jour 6 – Jetter la moitié du levain (sans mélanger pour évacuer le liquide alcoolisé) et donner un nouveau repas de 100g de farine T80 et 100g d’eau. Bien mélanger et couvrir.

Là, mon levain bullait beaucoup et au bout de 4-6 heures avait doubler de volume. J’aurais sûrement pu l’utiliser dès le sixième jour, j’ai cependant attendu un repas de plus.

Jour 7 – Nouveau repas de 100g de farine T80 et 100g d’eau.

Au bout de quelques heures (environs 4 heures) quand mon levain avait largement doublé de volume, j’en ai prélevé 150g pour réaliser mon premier pain avec ce levain et ai rangé le bocal au
frigo.

En 6 heures, j’avais un pâton énorme, qui avait au moins triplé de volume ! (En ce moment, j’oublie de prendre des photos, mais je vous mets le prochain).

Cela va sans dire que le pain était délicieux, doux avec une mie bien alvéolée !

Depuis, je garde mon levain au frais et le nourrit tous les 3 jours avec un repas de 50g de T80 et 50g d’eau quand je ne l’utilise pas.

Pour le moment, je l’utilise assez souvent pour ne pas multiplier les repas « au frais », donc, le jour où je veux l’utiliser, je fais un repas de 100-150g de farine et autant d’eau. Il faudra
peut-être augmenter la quantité ou jeter une partie du levain, s’il reste assez longtemps au frais sans être utilisé. A voir à l’usage…

Pour le moment, je suis hyper-satisfaite de ce levain ! Affaire à suivre…

Rendez-vous sur Hellocoton !