Le tour du monde en 232 recettes – le Tadjikistan

Non mais je suis cernée par les récidivistes !

Et en plus, je me fait encore virer de mon blog… Vous pouvez être fière de vous Madame Lamouette ! ;-p

Mam’zelle Gwen fait bien les choses : d’Arménie, elle m’envoie
un peu plus à l’Est, au Tadjikistan. D’emblée, le pays ne me dit pas grand chose, je le situe quelque part vers l’Afghanistan et le Pakistan. Bingo ! La république du Tadjikistan
est un pays d’Asie centrale limité à l’ouest et au nord par l’Ouzbékistan, au nord par le Kirghizistan, à l’est par la Chine et au sud par le Pakistan et l’Afghanistan. Sa superficie est de
143100 km², soit à peu près l’équivalent du Bangladesh ou du Népal, ou une superficie 3,8 fois plus petite que la France; c’est aussi la plus petite des républiques de
l’
Asie centrale. Les montagnes (le Pamir)
occupent 93 % du territoire du Tadjikistan et presque la moitié du pays se situe à une altitude de 3000 mètres ou plus. Sa capitale et ville principale est Douchanbé. C’est le seul état
d’Asie centrale à ne pas posséder une langue turque, mais une langue iranienne, le tadjik. 

En ce qui concerne la cuisine,
le Tadjikistan se rapproche de ses voisins l’Afghanistan, l’Ouzbekistan et le Turkménistan. Le plat national est le plov, la boisson généralement consommée est le thé vert. Elément essentielle de
l’alimentation tadjik, le non, pain levé plat ressemblant au naan.

Comme le plov a déjà été
présenté au Turkménistan, je me suis décidée pour des épinards servis avec du yaourt (Sabse bourani), accompagnés comme tout repas tadjik par un non. J’étais bien tentée par une recette à base
d’aubergines, mais il est encore un peu tôt, et les épinards ou les bettes (utilisées ici) sont plus de saison …

Pour le dessert, un peu halva,
incontournable dans cette partie du monde

 

Sabse borani

 




4 tasses d’épinards frais, lavés, équeutés

1 oignon moyen
émincé

2 gousses d’ail
hachées

2 càs d’huile végétale
neutre

1 tasse de yaourt nature de type
grec

Sel, poivre

 

Faire égoutter le yaourt env. 1
heure.

Dans une casserole, faire tomber les
épinards. Egoutter et presser pour enlever l’eau.

Faire chauffer l’huile dans une grande poêle,
ajouter l’oignon, le faire suer, ajouter l’ail, puis les épinards. Cuire pendant 1 ou 2 minutes.

Dans un bol, mélanger le yaourt et les
épinards, assaisonner.

 

Non – pain tadjik

 

500 gr de farine de
blé

50 ml d’eau tiède

1 c à café de sucre

230 ml de babeurre

2 bonnes pincées de
sel

3,5 gr de levure
déshydratée

1 jaune d’oeuf mélangé à un peu
d’eau

graines de cumin, sésame, ou
nigelle

 

Mélanger la levure avec 50 gr de farine, le
sucre et 50ml d’eau tiède. Laisser reposer au moins 15 minutes. Le mélange doit commencer à buller. Ajouter à la farine restante 230 ml de babeurre, le sel, et la levure. Pétrir 5 minutes, fromer
une boule et laisser lever à température ambiante (fraiche) jusqu’à ce que la pâte ait au moins doublé de volume. La mienne a reposé toute la nuit.

Faire préchauffer le four à 180 °. Prélever
des morceaux d’env. 100 gr de pâte, et les étaler en disques d’env. 15 cm de diamètre. Laisser lever à nouveau pendant 45 min. – 1 heure.

Dorer à l’oeuf, parsemer les
graines et enfourner pour 20 minutes jusqu’à ce que les pains soient dorés.

Je ne garantis pas
l’authenticité de cette recette, je crois que le non, ou le naan en Inde contient de l’huile. Cependant ces pains étaient excellents, bien levés et moelleux. Traditionellement, ces pains sont
cuits dans un tandoor. 

 

Halwaua

 




1 tasse de sucre

2 tasses
d’eau

¾ de tasse de ghee, de beurre
ou bien d’huile neutre

1 tasse de semoule de blé
fine

½ tasse d’amandes et de
pistaches mondées (remplacées par des cerises aigres sèches) + un peu pour la décoration

Cardamome, 1 càs d’eau de
rose

 

Préparer un sirop avec l’eau et
le sucre.

Dans une casserole, faire
chauffer le ghee et y ajouter la semoule. Faire blondir en remuant souvent (attention ça peut brûler assez rapidement). Ajouter ensuite petit à petit le sirop, en remuant à chaque ajout, et en
n’ajoutant du liquide que lorsque tout a été absorbé. Ajouter les fruits secs, la cardamome, et l’eau de rose. Verser dans un plat, laisser refroidir, et une fois le mélange solidifié, couper en
dés. Parsemer de fruits secs. Servir froid ou chaud – réchauffer alors à four doux.

Rendez-vous sur Hellocoton !