ça faisait un bail que je cherchais un soin démêlant pour Miss Cacahuète qui soit sans rinçage et à la composition irréprochable.

Parce qu’il sont bien gentils les industriels qui vous vendent des produits « pour enfants » avec une liste d’ingrédients plus inavouables les uns que les autres…

Il en existe bien un chez K pour karité, quand même pas donné, et puis l’odeur du citron ne sied pas à la demoiselle 😉

Et puis, voilà que, l’autre jour, je tombe pile poil sur ce qu’il me faut chez Astraia.

Seule petite modif, j’ai utilisé de l’inuline bio à la place de la glycérine, car c’est ce que j’avais sous la main et les propriétés sont quasi identiques (hydrate le cheveux et le rend doux et facile à coiffer).

Nous voilà donc avec un soin démêlant prêt en 5 minutes, économique, bio et qui fonctionne vraiment.

Petit plus, l’ajout d’huile essentielle de lavande vraie pour éloigner les poux.

Que demande le peuple ?

Je vous recommande d’utiliser un flacon avec spray, plus facile d’utilisation. Là, je n’en avais pas mais il est sur ma liste pour ma prochaine commande chez Aroma-zone.

Soin démêlant sans rinçage

Soin démêlant sans rinçage

  • 150ml d’eau (environ)
  • 1 pelle de 2ml arasée d’inuline
  • 10ml d’huile de jojoba
  • 10 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie (ou de lavandin)
  • 5 gouttes de vitamine 5
  • 10 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse

Directement dans le flacon (désinfecté à l’alcool et séché), verser 50ml d’eau et l’inuline.

Fermer le flacon et secouer pour bien dissoudre l’inuline.

Ajouter l’huile de jojoba, l’HE de lavande, l’EPP et la vitamine E.

Compléter avec de l’eau.

C’est prêt !

Bien secouer avant usage.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

On y pense pas pas assez souvent mais surfer on th web a un coût… en carbone.

Du coup, une jolie initiative de Mach’s grün permet qu’un arbre soit planté pour tout billet rédigé à ce propos, afin de compenser les émissions en carbones de nos pérégrinations virtuelles.

carbon neutral local offers with kaufDA.d

La démarche est hyper simple :

  • Vous rédigez un billet pour présenter l’opération.
  • Vous apposez le badge sur votre blog (ça marche aussi pour les site classiques), idéalement dans la sidebar.
  • Vous envoyez le lien vers votre billet à l’adresse indiquée.
  • Et hop, un arbre est planté !

Bien sûr, si tu ne rédiges pas ton billet sur le sujet, Lecteur, tu as raté ta vie !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

ça faisait un moment que l’envie de fabriquer mes cosmétiques maison me titillait, mais je n’avais pas encore osé sauter le pas. ça me semblait toujours trop compliqué, nécessiter trop de temps, un investissement de départ trop important…

Du coup, je me cantonnais à des préparations « minutes », ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles ou végétales dans mes masques ou mes fumigations, rien des très excitant.

Et puis, j’en ai eu assez de passer mon temps à courir après la crème bio qui conviendrait à ma peau à l’instant I. Oui, parce que j’ai une peau qui réagit très fortement aux changements, qu’ils soient hormonaux ou de saison. Si bien que mon année est une quête perpétuelle du cosmétique qui va bien.

Et puis bien sûr, je ne trouve jamais la crème de jour anti-âge qui matifie ma zone T en chouchoutant mes joues sèches ou le lait corporel cocon qui s’attaque à mes vergetures de jeune maman tout en ciblant la cellulite… ou alors, j’y laisse un rein…

J’ai donc décidé de me fabriquer toute seule, comme une grande, mes potions magiques.

J’ai pris le temps de bien me documenter sur le sujet et de, finalement, m’apercevoir que ça n’as pas l’air si compliqué (bon, elle dit ça alors qu’elle n’a même pas encore fait sa première crème) et que, si l’on choisi bien ses ingrédients, c’est même économique.

Kit de cosmétique bio maison

Je me suis donc commandé un petit attirail sur Aroma-zone. Pour une cinquantaine d’euros, j’ai de quoi préparer plusieurs soin que vous devriez découvrir dans les jours à venir.

J’ai essayé de bien sélectionner mes ingrédients, pour leur action, mais aussi leur composition (c’est fou ce qu’on trouve comme huile de palme, là aussi !), et toujours bio.

Bien sûr, tous vos conseils sont les bienvenus.

Qui est-ce qui va jouer au petit chimiste ? 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Rituel de rentrée, le petit mot « Les poux sont de retour » s’est glissé dans le cahier de correspondance de la pitchounne…

Alors, je vais ressortir mon arsenal anti-poux naturel et surtout efficace car, depuis que ma puce va à l »école, jamais un poux n’a mis une de ses horribles petites pattes crochues à la maison !

Champ de lavande
(crédit photo http://lesmajurannes.com)

Tous les matins d’école, pendant les périodes à risque, je dilue une goutte d’huile essentielle de lavande dans quelques gouttes d‘huile d’amande douce (3-4) et j’applique ce mélange derrière les oreilles et la nuque de la demoiselle. Mais aussi sur le col de son manteau, le bonnet et l’écharpe.

Et, zou, nous, les poux, même pas en rêve qu’on les connait !

Attention, ne pas utiliser cette solution sur les enfants de moins de 3 ans.

Et, comme à chaque fois que l’on utilise une nouvelle huile essentielle, pensez à réaliser un test de tolérance sur le pli du coude de votre chère tête blonde. Si, au bout de 24h, il n’y a pas eu de réaction négative, c’est ok.

Petit édit : on me dit dans l’oreillette que je n’ai pas précisé quelle huile essentielle de lavande j’utilise exactement… C’est de l’huile essentielle de lavande vraie que j’ai toujours à la maison car elle est très polyvalente (je vous ferai sans doute un billet là-dessus), mais il semblerait que l’huile essentielle de lavandin est encore plus efficace contre les poux (merci Audrey ! )

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Je ne sais pas pour vous, mais, moi, je ne suis pas fan du tapioca à moitié gélatineux une fois cuit… Ouais, tu vois de quoi je veux parler…

C’est dommage, car le tapioca est vraiment intéressant, très digeste et sans gluten.

Et puis, once upon a time, j’avais lu dans un bouquin de Valérie Cupillard que le tapioca, trempé plusieurs dans l’eau, gonflait, mais sans devenir gélatineux. En voilà, une idée qu’elle est bonne !

J’ai eu envie, comme Valérie, de l’associer à la banane et au lait de coco (pour ceux qui ne l’auraient pas encore deviné, je souffre d’une addiction au lait de coco).

J’ai donc concocté une espèce de pudding tout léger et très frais. Un délice qui ravira les crudivores, mais aussi tous les abonnés à la cuisine sans gluten et sans lactose.

Pour moi, c’est adopté !

Pudding cru de tapioca à la banane et au lait de coco

Pudding cru de tapioca

Pour 4 personnes

  • 30g de tapioca
  • 30cl d’eau
  • 2 bananes
  • 4cs de lait de coco
  • 1cs de sirop d’agave (pas indispensable si les bananes sont bien mûres)
  • Citron

Mélanger le tapioca et l’eau dans un récipient, couvrir et laisser gonfler au réfrigérateur toute une journée (ou une nuit).

Egoutter le tapioca.

Ecraser les bananes avec un trait de jus de citron.

Ajouter le lait de coco et le sirop d’agave.

Incorporer le tapioca.

Servir bien frais.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Quand on vient d’avoir un bébé, il y a un truc qui suit la chute du taux d’hormones et précède le retour de couches : c’est l’envie de shopping !

Aujourd’hui, sonne l’automne (oui, ça fait mal), et je n’ai plus rien à me mettre !!! (tout spécimen masculin qui viendrait faire une remarque du genre « et les cartons dans le grenier ? » peut s’en retourner à son match de foot, merci)

Je disais donc « je n’ai plus rien à me mettre » et, comme dans toute situation d’urgence critique, le mieux est de se tourner vers ses valeurs sûres.

Et en matières de vêtements chics et éthiques, Ekyog se pose comme une évidence (je vous épargne mon quart d’heure chauvin, mais quand même, autant de talent, ça sent l’élevage au beurre salé et grand air breton !).

C’est là que se trouve le fond du problème, trop d’évidence, tue l’évidence… J’adoooore au moins la moitié des pièces de la collection automne/hiver !

Il va falloir m’aider à choisir avant que je mette les pieds dans la boutique (lieu de perdition à moins de 20 minutes de la maison, damned !)

Extrait de collection Ekyog automne / hiver 2010-2011

Alors, à votre avis, je choisis quoi ?

(Ma banquière, vous informe que « tout » n’est pas une option disponible. Merci de votre compréhension)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Pour conclure cette série Agneau presto, après les croustillants tandoori et le navarin, je vous livre la recette qui m’a le plus plu, celle du tabdilé libanais.

C’est simple, rapide et goûteux . Ce plat de viande et de riz est servi accompagné d’une petite sauce fraîcheur à la menthe ou – et j’ai préféré cette version là – d’une sauce au sésame, miam !

Tabdilé libanais

Tabdilé libanais

Pour 4 personnes

  • 400g de gigot d’agneau dégraissé
  • 30g de pignon de pin
  • 120g de riz basmati
  • 3cs d’huile d’olive
  • 1/2 cc de 4 épices
  • Sel et poivre

Pour la sauce à la menthe :

  • 2 yaourts
  • 1 gousse d’ail
  • 4 brins de menthe
  • Sel
  • Piment d’Espelette

Pour la sauce au sésame

  • 2 yaourts
  • 1cs bombée de tahin
  • 1/2 citron vert
  • Sel

Cuire le riz dans l’eau bouillante salée 11 minutes, l’égoutter et le rafraichir sous l’eau. Réserver.

Emincer la viande. Réserver.

Torréfier les pignons de pin dans une poêle, à sec.

Préparer les sauces.

A la menthe : hacher l’ail, ciseler la menthe et mélanger tous les ingrédients ensemble. Réserver au frais.

Au sésame : délayer le tahin avec le jus du citron, ajouter le yaourt, assaisonner et réserver au frais.

Dans un wok, faire chauffer l’huile d’olive et y faire revenir la viande émincée une minute.

Ajouter les pignons, saupoudrer de 4 épices incorporer le riz.

Bien mélanger et parsemer de menthe ciselée.

Servir accompagné des sauces.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

On continue avec les recettes de la soirée Agneau Presto.

Après les croustillants d’agneau tandoori et leur raïta de concombre, voici un navarin d’agneau minute.

L’atelier ayant eu lieu en juin, la recette avait été réalisée avec des légumes primeurs (oignons nouveaux, carottes et navets fanes, petits pois et haricots verts), mais rien n’empêche d’adapter la recette avec des légumes de saisons puisque chaque légume est cuit séparément et ajouter au plat juste avant de servir.

Une version automnale pleine de champignons variés ne devrait pas être mal du tout…

Navarin d’agneau minute et légumes de saison

Navarin d'agneau

Pour 4 personnes

  • 400g d’épaule d’agneau
  • 4cl d’huile
  • 30g de beurre clarifié
  • 1,5kg de légumes de saison
  • 5cl de vinaigre de xérès
  • 20cl de vin rouge du Languedoc
  • 3cs d’herbes (ciboulette, estragon par ex.)
  • Piment d’espelette
  • Sel et poivre

Laver, éplucher, tailler les légumes choisis.

Cuire chaque légumes séparément selon le mode le plus adapté (à l’anglaise, vapeur, poêlé…). L’important étant de conserver la saveur de chaque légume (dans le cas de primeurs, chaque légume a été cuit à l’anglaise).

Découper l’agneau en dés.

Saisir dans le beurre clarifié, assaisonner, puis déglacer au vinaigre de xérès.

Bien décoller les sucs et laisser légèrement caraméliser.

Déglacer avec le vin rouge.

Laisser réduire légèrement.

Ajouter les légumes, poursuivre un peu la cuisson.

Parsemer d’herbes ciselées et servir.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Au début de l’été, je vous avais promis de vous filer les recettes de la soirée Agneau Presto… Oui, bon, elle s’excuse, elle a un peu accouché entre temps 😉

C’est parti mon kiki pour les croustillants d’agneau tandoori !

A mon humble avis, il peuvent très facilement être réalisés avec d’autres viandes, volaille ou boeuf haché, voire même du tofu. Après, vous roulez en nems, en samoussas ou en faites des origamis, ça ne change pas grand chose au goût 😉

La raïta , en accompagnement, apaise le feu des épices à tandoori pour que tout ne soit qu’équilibre. Ben, oui, ça vient du pays du yoga tout ça !

Croustillants d’agneau tandoori et raïta de concombre

Croustillants d'agneau tandoori

Pour 4 personnes

Pour les croustillants :

  • 200g de poitrine d’agneau
  • 1/2 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 1 cs rase d’épices à tandoori
  • 1/4 botte de coriandre
  • 50g de beurre
  • Sel
  • 4 feuille de brick
  • Huile d’olive

Pour la raïta :

  • 1 concombre
  • 1 gousse d’ail
  • 1 yaourt
  • 1cm de gingembre frais
  • Menthe
  • Coriandre
  • Sel et poivre.

Préparer la raïta :

Eplucher le concombre et le découper en dés.

Eplucher et hacher l’ail et le gingembre. Laver et ciseler les herbes.

Mélanger le tout avec le yaourt et assaisonner.

Réserver au frais.

Préparer les croustillants :

Eplucher, laver l’oignon. Eplucher, dégermer l’ail. Ciseler l’oignon, hacher l’ail.

Laver, effeuiller, ciseler la coriandre.

Découper la poitrine en petits dés. Les faire sauter à feu vif dans l’huile. Assaisonner et dégraisser.

Ajouter 20g de beurre, l’oignon, l’ail et les épices. Cuire 5 minutes.

Ajouter la coriandre. Réserver.

Couper chaque feuille de brick en 2. Badigeonner de beurre fondu.

Garnir avec la préparation. Façonner en nems ou samoussas.

Cuire au four 5 minutes à 200° (préchauffer).

Notes de moi, par moi-même :

J’aime égoutter le yaourt pendant une petite heure avant de l’ajouter à la raïta (idem pour le tzatziki), c’est plus crémeux.

Je pense que l’ajout de beurre dans la viande et sur les feuilles de brick peut être évité.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Parce qu’il n’y a pas que la sauce tomate dans la vie et qu’une bonne assiette de pâtes bien roborative de temps en temps c’est au poil, voici une petite sauce à l’aubergine toute simple, crémeuse et bien parfumée à napper sur vos pennes (non, les pennes ne sont pas obligatoires, tu as le droit d’aimer les tagliatelles ou même les coquillettes).

Les plus gourmands râperont un peu de parmesan sur l’assiette au dernier moment. Je vous laisse deviner ce que j’ai fait… 😉

Sauce à l’aubergine

Crème d'aubergine

  • 1 grosse aubergine
  • 20cl de crème de riz
  • 1/2 cc de graines de cumin
  • 2cs d’huile d’olive
  • Sel et poivre

Eplucher l’aubergine et la découper en gros cubes.

Cuire à la vapeur.

Verser tous les ingrédients dans d’un mixer et mixer jusqu’à obtenir une crème onctueuse.

Rectifier l’assaisonnement et servir de suite.

Source : « Sauces végétariennes »

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...