Peu de blabla… Deux duos qui marchent déjà bien : le saumon et la papillote / la pêche et le romarin. On assemble le tout et on obtient d’exquises
papillotes sucrées-salées.

C’est simple, rapide. C’est beau. C’est surtout bon. Les parfums sont délicatement mêlés, parfaitement équilibrés. C’était tellement bon que la
récidive est imminente…

Papillotes_001


 

Papillotes saumon / pêche / romarin


 

Pour 1 papillote


 

  • 1 pavé de saumon

  • 1 pêche jaune bien mûre

  • 1 branche de romarin

  • 1 càs de crème fraîche

  • Sel, poivre

 

 

Déposer le pavé de saumon rincé et épongé sur une feuille de papier sulfurisé. Saler et poivrer.
Couper la pêche en deux. Ôter le noyau et la peau. Déposer les deux oreillons sur le saumon.
Napper de crème fraîche. Déposer la branche
de romarin entière sur le tout.
Fermer la papillote. Enfourner 20 minutes à four chaud thermostat 7.


 

Laissez vos papilles s’amuser…

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

 

Comme dirait ma mère : « Il ne faut pas gaspiller ! »

Prise d’une envie de popoter sucré, je décide de faire l’inventaire des restes et autres fonds de placards :

  • 6 blancs d’oeufs (reste de crèmes catalanes bonnes mais sans grand intérêt, je ne mettrai donc pas la recette sur le blog)

  • des éclats de caramel au beurre salé (rescapés des cookies moelleux aux éclats de caramel au beurre salé)

  • quelques petites fraises du jardin excellentes mais qui s’abîment très vite

  • un fond de sucre glace


 

Tournicoti tournicota, un peu de ceci, un peu de cela, çà donne : des financiers !

Financiers_006


 

Variation autour des financiers


 

Pour 36 financiers


 

  • 6 blancs d’oeufs

  • 150g de poudre d’amande

  • 90g de farine

  • 150g de beurre

  • 100g de sucre glace

  • 100g de cassonade (la recette originale prévoit 200g de sucre glace, mais je n’en avais pas assez)

  • 1 pincée de sel

  • 1 càs d’extrait d’amande amère

 

 

Four th.7
Faire fondre le beurre et le laisser refroidir.
Mélanger la farine tamisée, la poudre d’amande, les sucres et le sel.
Ajouter les blancs d’oeufs un à
un en mélangeant à la spatule.
Ajouter l’extrait d’amande.
Incorporer le beurre
fondu.
Beurrer légèrement les moules.
Pour les financiers natures, remplir les
moules au ¾.
Pour les financiers aux fraises, déposer une petite fraise entière au centre du moule, puis recouvrir de pâte aux ¾ du
moule.
Pour les financiers au caramel, déposer quelques éclats de caramel au centre du moule, puis recouvrir de pâte aux ¾ du
moule.
Baisser le four th. 5.
Enfourner 10 min.

Pour être bien moelleux, les financiers doivent être légèrement sous-cuits.


 

Ces financiers sont tip-top.
Les natures sont moelleux à souhait, avec un bon
goût d’amande.
La fraise ajoute une petite note de fraîcheur acidulée, j’adore…
Le caramel au beurre salé craque au coeur du gâteau, à croquer !


 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

 

C’est enfin l’été, on peut donc joyeusement ressortir le barbecue. Un de mes petits plaisirs est de
réaliser de jolies brochettes colorées et gourmandes…

Tarte_aux_poireaux_023

 

Brochettes bourguignonnes

 

Pour 8 brochettes

 

Marinade :

 

  • 25 cl de vin rouge

  • 2 càs d’huile d’olive

  • 2 càs de vinaigre Xérès

  • 2 branches de thym effeuillées

  • 2 branches de romarin effeuillées

  • 2 feuilles de laurier

  • ½ oignon en rondelles

  • 1 pierre de sucre

 

Brochettes :

  • 400g de viandes de boeuf

  • 1 courgette

  • 1 poivron jaune

  • ½ oignon

  • 2 tomates

  • 4 gros champignons

 

Préparer la marinade en mélangeant tous les ingrédients. Y plonger la viande coupée en cubes.
Laisser mariner de 6h à 24h au frais en remuant de temps en temps.

 

Monter les brochettes en alternant cubes de viande et de légumes.

 

Saisir les brochettes au barbecue. Bien surveiller la cuisson, le boeuf cuit très vite, on peut
vite se retrouver avec de la semelle.

 

Filtrer la marinade et la verser dans une casserole. Porter à ébullition et maintenir un gros
bouillon pendant quelques minutes (normalement, on ne doit pas réutiliser une marinade pour viande à cause des bactéries, mais en la faisant cuire on palie au problème). Baisser le feu et écumer.
Laisser réduire la sauce une dizaine de minutes. Hors du feu, ajouter une petite cuillère de farine pour lier. Remettre sur le feu et remuer jusqu’à ce que la sauce commence à épaissir. Ajouter
ensuite 2 cuillères à soupe de crème fraîche.

 

Cette petite sauce est excellente pour napper les brochettes et encore mieux sur des pomme de terre
cuites dans la braise.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

 

Avec cette météo détraquée, je me suis retrouvée obligée de cueillir tous mes poireaux d’un coup. J’ai donc passée une super soirée à nettoyer, éplucher, blanchir et congeler mon stock de
poireaux, ouf !

 

Tout ces efforts méritaient bien un peu de réconfort. J’en ai donc profiter pour réaliser la fabuleuse tarte aux poireaux de ma Maman.

Tarte_aux_poireaux_039

 

J’avais repérer sur le blog de Anne, une recette de pâte à l’huile qui, sans être une découverte
extraordinaire à l’avantage de ne pas contenir d’oeuf, c’est bien pratique en cas de panne.

 

Pâte à l’huile

 

  • 300g de farine

  • ½ sachet de levure chimique

  • 1 pincée de sel

  • 6 càs d’huile d’olive

  • 6 càs d’eau tiède

 

Mélanger les ingrédient secs, puis faire un puit et y verser les mélange eau tiède / huile. Mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte souple, homogène et non collante.

Former une boule et laisser reposer une demi-heure au frais.

 

La fabuleuse tarte aux poireaux de ma Maman

 

  • 1 pâte à tarte

  • 1 kg de poireaux

  • 50g de beurre

  • 3 càs de farine

  • 50 cl de lait

  • 100g de fromage râpé

  • 1 càs de moutarde

  • Sel, poivre

 

Émincer les poireaux et les faire revenir doucement dans une noix de beurre. Saler, poivrer. Laisser mijoter 15 / 20 minutes à couvert et à feu doux, vous devez obtenir quasiment une fondue.

Préparer une béchamel avec le beurre, la farine et le lait. Quand elle est bien épaisse, y ajouter une petite poignée de fromage, saler (peu) et poivrer.

Mélanger les poireaux et la béchamel.

Foncer un moule à tarte avec la pâte. Piquer le fond et napper de moutarde. Verser le mélange à base de poireau et recouvrir avec le reste du fromage.

Enfourner environ 30 minutes à four préchauffé thermostat 5.

Bon appétit !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

 

J’ai eu, aujourd’hui, une envie subite et absoluement bretonne, qu’il m’a fallu satisfaire au plus vite : du caramel au beurre salé !

Mais je ne voulais pas d’un coulis ou de caramels mous, non, ce qui me titillait c’était du caramel craquant, croustillant délicatement sous la dent…

Caramel

 

Eclats de caramel au beurre salé

 

  • 100 g de cassonade ou de sucre

  • Un peu d’eau (3 à 4 cuillères à soupe)

  • 2 cuillères à soupe de beurre salé

  • 1 cuillère à soupe de crème fraîche

 

Mettre le sucre et l’eau dans une petite casserole et faire boullir. Maintenir un petit bouillon, tout en mélangeant, jusqu’à ce que le caramel ait une jolie couleur brune.

Hors du feu, ajouter le beurre, puis la crème, en mélangeant bien à chaque ajout.

Remettre sur le feu et mélanger jusqu’à obtenir la consistance d’une pâte assez épaisse.

Verser le caramel sur une plaque à patisserie recouverte de papier sulfurisé et l’étaler uniformement à l’aide d’une spatule.

Laisser refroidir, puis décoller et briser le caramel. On peut aussi découper le caramel tant qu’il est tiède pour lui donner des formes précises.

Vous embarquez pour un petit voyage en Bretagne…

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

 

Mes petits éclats de caramel au beurre salé réalisés, j’ai eu
envie d’allier leur croquant à quelque chose de moelleux…

J’utilise, depuis pas mal de temps, la recette de Bergamotte comme base pour mes
cookies. Celle-ci donne de magnifiques cookies très moelleux… Il ne m’en fallait pas plus…

Cookies_caramel_r2_c1

 

Cookies moelleux aux éclats de caramel au beurre salé

 

Pour 20 cookies

 

  • 100 g d’éclats de caramel au beurre salé

  • 100 g de beurre mou

  • 75 g de cassonade

  • 175 g de farine

  • 1 cuillère à café de levure chimique

  • 1 oeuf

  • 1 cuillère à soupe bombée de poudre d’amande

 

Mélanger, avec une spatule, le beurre et le sucre jusqu’à obtenir un mélanger crémeux.

Ajouter l’oeuf et bien mélanger.

Ajouter la farine et la levure, mélanger encore, la pâte doit être homogène.

Verser la poudre d’amande et, rebelotte, on mélange.

Incorporer de petits éclats de caramel à la pâte pour former des boules de la grosseur d’une noix, puis les aplatir un peu avant les déposer sur une plaque à patisserie recouverte de papier
sulfurisé.

Espacer suffisament les cookies car il gonflent et s’étalent à la cuisson.

Cookies_caramel_avt_cuisson

Enfourner à four préchauffé thermostat 5 pendant 8/9 minutes. Les cookies doivent être légèrement sous-cuits car ils continueront à sécher après la sortie du four.

Laisser refroidir avant de les décoller.

 

Dégustez, c’est moelleux et craquant… j’adore…

Du coup, j’ai décidé de participer au concours de 750g.com avec cette recette, je croise les doigts !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

 

Moment étrange qu’est celui ou l’on découvre le premier commentaire sur son blog… Mélange de rationalisme terre à terre (« on est sur Internet, tout le monde fait des commentaires à tort et à
travers !) et de fierté enfantine (« quelqu’un d’autre s’intéresse à ce qui se passe dans ma cuisine ! J’ai un commentaire, nananèreuuuu ! »). C’est comme un carré de chocolat, à peine terminé on
en voudrait déjà un autre !

 

A propos de chocolat, hier en regardant Mam’zelle M boulotter un Kinder Chocobon, je me disais que çà devait être pas mal ces petites choses coulantes au milieu d’un gâteau… Dans ces cas là, il
faut battre le fer tant qu’il est chaud. Branle bas de combat, on fait des muffins !

Muffins_noix_de_coco_et_chocobons_008

 

Muffins à la noix de coco au coeur de Chocobons (et de Nutella)

 

Pour 6 gros muffin ou 12 petits

 

  • 125 g de farine

  • 125 g de noix de coco râpée

  • 125 g de sucre

  • 125 ml de lait

  • 45 ml d’huile neutre

  • 1 oeufs

  • 2 càc de levure chimique

  • 1 pincée de sel

  • des Chocobons ou du Nutella

 

Préchauffer le four Th. 5

Dans un saladier, mélanger la farine, la noix de coco, le sucre, le sel et la levure.

Dans un bol, battre l’oeuf, ajouter le lait et l’huile en continuant de battre.

Incorporer le contenu du bol au mélange sec du saladier en mélangeant à l’aide d’une cuillère ou d’une spatule. Ne pas trop travailler la pâte qui doit rester granuleuse.

Beurrer les moules à muffins (sauf s’il s’agit de moule en silicone).

Remplir 1/3 des moules avec la pâte.

Déposer au centre 1 Chocobon ou une cuillère à café de Nutella.

Rajouter de la pâte pour remplir les moules presque à ras bord.

Enfourner environ 15 minutes (adapter en fonction de la taille des moules).

Laisser reposer quelques minutes avant de démouler.

 

La texture du muffin était parfaite, moelleuse, un peu granuleuse, bien parfumée. Par contre, je suis un peu déçue par le coeur en Chocobon, le chocolat n’a pas fondu et le goût n’est pas
assez prononcé pour faire contraste avec la noix de coco. Muffins_noix_de_coco_et_chocobons_014

Mais avec le Nutella, aïe, aïe, aïe ! (j’ai oublié de les prendre en photo ceux-là)

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Muffins de tomates séchées

 

J’adore les tomates séchées, c’est quelque chose que j’essaie de toujours avoir dans le placard.

Les tomates séchées transforment la plus simple salade de pâte en explosion de saveurs. Les utilisations sont infinies : en cake, en tarte, sur les pizzas…

 

D’ailleurs, si le soleil décide de pointer le bout de ses rayons un jour, je tenterais bien de faire sécher mes tomates moi-même, selon la méthode de Lilo.

 

En attendant, pour l’apéro d’hier soir, j’avais décidé d’en faire des muffins.

Muffins_tomates__10_

 

Muffins de tomates séchées

Pour 16 petits muffins

  • 1 yaourt nature

  • 4 oeufs

  • 225 g de farine

  • 1 sachet de levure chimique

  • 1 pincée de sel

  • 30 g de parmesan râpé

  • 200 g de tomate séchées (marinées dans l’huile d’olive avec des herbes de provence)

  • 2 càs d’huile d’olive (celle des tomates)

 

Dans un saladier, mélanger la farine, la levure et le sel.

Dans un autre saladier ou un grand bol, battre les oeufs, ajouter le yaourt, le parmesan, l’huile et les tomates séchées coupées en petits morceaux. Bien mélanger.

Verser le contenu du bol (ingrédients humides) dans l’autre saladier (ingrédients secs) et mélanger à la cuillère. Ne pas trop travailler, le mélange doit rester un peu granuleux.

Verser dans des moules à muffins ou des caissettes en papier.

Enfourner 10/12 minutes à four chaud th. 5.

 

 

Je les avais préparés le midi pour le soir. J’en ai goûter un à la sorti du four. Délicieux ! Bon gôut de tomates et d’herbes. Bien moelleux.
En revanche, le soir, ils étaient un peu plus secs (le goût était là quand même).
Je pense donc qu’il faut mieux augmenter la quantité d’huile s’il on veut conserver le moelleux plus longtemps, 10 cl d’huile devrait faire l’affaire. Verdict au prochain essai…

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

 

Aaaah, l’air iodé… c’est super agréable l’été, sur la plage, de respirer les effluves marines en se dorant aux
soleil…

Mouais, ben, pour le moment, du soleil y’en a pas !

Ne désespérons pas, je suis en vacances tout le mois d’août, il va bien y avoir une petite canicule à ce moment
là.

 

En attendant, il faut aller chercher sa petite dose d’iode ailleurs. Et si on cuisinait vite fait des petits filet de
poisson ?

Gratindepoisson__2_

 

Gratin de poisson tout simple :

 

Pour 4 pers. :

  • 4 filets de poisson (sabre, colin, merlu, çà doit le faire avec à peu près tout)

  • 8 pommes de terre

  • 20 cl de crème fraîche (même avec de la crème allégée c’est bon ;-))

  • 10 cl de lait

  • 2 càs de fromage rapé

  • 1 bouquet garni (thym, laurier, persil, blanc de poireau si vous avez, c’est bon aussi sans)

  • 1 càs de vinaigre

  • Sel, poivre

 

Cuire les filets de poisson au court-bouillon : Faire bouillir 2 litres d’eau salée et poivrée avec le bouquet garni
et le vinaigre. Y plonger le poisson. Laisser cuire 8 à 10 minutes.

Pendant ce temps, éplucher les pommes de terre et les couper en fines rondelles et en disposer la moitié en rosace au
fond d’un plat à gratin. Saler et poivrer.

Quand le poisson est cuit, l’égoutter, l’émietter et l’étaler sur les pommes de terre.

Ajouter les reste des patates en rosace au dessus du poisson. Saler et poivrer à nouveau.

Dans un bol, mélanger la crème fraîche et le lait. Verser dans le plat à gratin.

Recouvrir avec le fromage.

Faire cuire environ 30 minutes à four préchauffé th.7

 

C’est simple, rapide et plus parfumé qu’il n’y paraît. C’est devenu un de mes classiques pour les plats de poisson
des jours de flême.

 

 

Pour cette recette, je me suis inspirée d’une autre recette que j’avais vu il y a quelques temps sur un blog ou
peut-être sur marmiton, je ne sais plus trop, donc si l’auteur se reconnaît, c’est avec plaisir que je le citerai.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

 

çà y est, la production industrielle de courgettes est lancée pour toute personne ayant planté ce prolifique cucurbitacé dans son jardin.

Les recettes à base de courgette ne manquent pas, bien au contraire. Mais que faire lorsque le frigo est quasi vide, qu’il ne nous reste plus de quoi faire une malheureuse pâte à tarte ou un cake
? (bon, ok les courgettes vapeur c’est délicieux, mais çà ferait un peu léger sur le blog, non ?).

Et bien on fait des Courgettes farcies (meuh non, c’est pas un plat ringard issus des années 90, période de révélation où l’on s’apperçu qu’on pouvait ne pas éplucher les courgettes).

Courgette__2_

 

Courgettes farcies pour frigo vide :

 

Pour 4 :

 

  • 2 belles courgettes (ben oui des courgettes du jardin elles sont pas toutes riquiquis)

  • 2 steacks hachés (on va faire hurler les puristes mais vous avez bien des steack hachés dans le congélo)

  • 1 oignon

  • 1 gousse d’ail

  • Thym, basilic, romarin, origan (moi j’utilise des herbes frâiches du jardin, mais vous pouvez prendre des herbes de provence)

  • 20 g de parmesan (il traînait dans le frigo, on peut faire sans)

  • 200 g de coulis de tomates

  • 1 càs d’huile d’olive

  • 2 càs de fromage rapé

  • sel, poivre

 

Emincer l’oignon et l’ail et les faire revenir doucement dans l’huile d’olive.

Ajouter la viande hachée coupée en petit morceau.

Couper les courgettes en 2 dans le sens de la longueur, et les évider (garder 1 cm de chair à peu près).

Ajouter la chair de courgette à la viande. Saler et poivrer.

Ajouter les herbes et le coulis de tomate.

Laisser mijoter 10 minutes

Mettre les demi courgettes dans un plat et les farcir avec la sauce à la viande (elle doit avoir suffisamment réduit pour ne pas être trop liquide).

Parsemer le fromage rapé sur la farce.

Enfourner 30 min à four chaud Th.5.

 

Avec une bonne mâche assaisonnée au balsamique, miam ! (si c’est vraiment la dèche se rabattre sur des pâtes ou du riz).

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Page 77 sur 78« Première page1020307475767778