Avant-hier soir, sur Arte, était diffusé le film de Marie-Monique Robin « Notre poison quotidien« . Si vous l’avez loupé, voici une petite séance de rattrapage ainsi qu’une interview de l’auteur publiée hier sur L’express.

Pour tempérer le côté un peu trop alarmiste ou trop orienté du film, vous pouvez également aller lire l’interview du Professeur Narbonne (merci à Flo pour le lien).

ça vous fait peur, ça vous fait réfléchir ou ça ne vous fait ni chaud ni froid… A vous de voir.

Sans se parer d’un pessimisme à toute épreuve, c’est bien de se sortir un peu la tête du sable…

Et bien-sûr, si vous vous voulez en causer, le débat est ouvert !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Mercredi – stop – lapin blanc – stop – n’enfants – stop – toussa – stop –

Je vous laisse avec cette intéressante étude sur la consommation responsable – stop –

(et rechignez pas, c’est rapide à lire)

heu… ha oui… – stop –

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Je suis en train de réfléchir à la façon dont je pourrais optimiser ma façon de consommer.

Je sais déjà que l’on peut consommer bio sans se ruiner, nous en avions déjà parler ici. Mais je pense aussi que je peux encore mieux faire.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Une petite étude sympa vient de paraître sur la perception par les consommateurs des campagnes de communication « verte » menées par les marques.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Hier, quand mon petit homme est rentré à la maison, nous avons la joie de poursuivre une conversation déjà mainte fois entamée avec famille ou collègues de boulot : les sous !

C’est étrange comme les gens ont des à priori, genre :

– je suis fonctionnaire = je gagne bien ma vie

– David bosse pour un gros industriel = il gagne bien sa vie

Et bien, désolée, les gens, de vous dire que vous vous mettez le doigt dans l’oeil jusqu’au coude, parce que :

– Petit 1 : dans la fonction publique territoriale (donc ni prof, ni militaire…), à moins d’être ingénieur ou d’avoir moult ancienneté ou encore de bosser dans une grosse collectivité, on vous paie des cacahuètes !

– Petit 2 : Môsieur le gros industriel et ses wonder cadres remplissent grassement LEURS poches avant de penser à rémunérer convenablement les hommes de terrain.

Donc, non, nous n’avons pas de gros salaires, même plutôt genre itsy bitsy riquiqui comme le bikini. Mais, oui, nous avons enfant, crédit immo, crédit auto, travaux à la pelle…

Alors, s’cusez nous, quand on dit qu’on doit faire gaffe et quand nous cherchons à arrondir les fins de mois…

Mais venons-en au vif du sujet (nan, c’était pas encore le vif du sujet, juste l’intro).

Ce qui est rigolo comme tout, c’est que la réponse systématique des gens est : « Ben z’avez qu’à pas manger bio ! »

Ah ouais ? Et, nous sommes sensés manger quoi ? LIDL ? ED ? LeaderPrice ? JAMAIS ! Il faudra me passer sur le corps avant que je nourrisse mes mômes avec cette merde ! C’est dit.

Bien sûr, d’après ces gens de bonne volonté, je chipote puisque les produits de hard discount sont les mêmes que ceux des marques connues, puisque ce sont les même groupes qui les produisent…

Oui, mais alors qu’on m’explique l’intérêt pour ces grands groupes de décliner plusieurs gammes de produits, dans plusieurs gammes de prix, s’ils mettent la même qualité dans tous les paquets ???

Qui osera me dire qu’un pot de Nutella et un pot de pâte à tartiner au rabais c’est kif-kif-bourricot ? Pour citer un exemple célèbre…

Of course, il y a les histoires de packages différents, de réseaux de distribution moins coûteux, et blabla… Scuse me, çà n’explique pas tout ! Et puis, il ne faut pas être anesthésié des papilles quoi, il suffit de goûter… (et de lire les étiquettes, mais c’est une gymnastique que peu de gens pratique).

Mais ce qui m’échauffe le plus, c’est que je n’ai pas l’impression de dépenser plus depuis que je consomme bio ! Non, non, je me souviens
bien de l’époque où je m’approvisionnais quasi-exclusivement en supermarché, mon caddie n’était pas moins coûteux.

Non, parce que consommer bio, c’est aussi changer sa façon de consommer. Aujourd’hui, je cuisine beaucoup plus, la plupart de ce qu’on mange est home-made. Plus (ou presque plus) de « tout prêt », plus équilibré, moins de viande… Il me semble que je m’y retrouve.

Donc, je me suis dit que j’allais comparer le montant de mon caddie avec les vôtres, et, hier, j’ai donc posé la question sur Twitter et Facebook.

Sans entrer dans les détails, le panier hebdo d’une famille de 3 ou 4 personnes se situerait entre 100 et 150 €.

Là, je me dis que j’étais dans la moyenne. Toutefois, j’aimerais creuser un peu et connaître plus en détails vos habitudes de consommation.

  • Où faites vous vos courses ?
  • Cuisinez-vous beaucoup ? Ou optez-vous pour du tout prêt ?
  • Mangez-vous varié ? Equilibré ? Beaucoup de fruits et légumes ? Ou beaucoup de viande ?
  • Combien çà vous coûte par semaine ? Pour combien d’adultes ? Combien d’enfants ?
  • Etc…

Et chez toi ? Me direz-vous…

Nous dépensons entre 100 et 130€ par semaine entre la nourriture et les produits d’entretien (je ne compte pas les cosmétiques que j’achète, sauf exception, à part).

Nous sommes 2 adultes et un enfant (et un chien).

Je fais le gros de mes courses à la Biocoop (beaucoup de fruits et légumes frais) et compense ailleurs ce que je n’y trouve pas ou y est trop cher.

Le supermarché pour le papier toilette, le sopalin (recyclés quand même), les packs d’eau (oui, je consomme encore de l’eau minérale, j’ai certains besoins, et les Biocoop ont déréférencé l’eau en bouteille) et certains jus de fruits bio.

La viande et le poisson en boucherie / poissonnerie, au marchés ou encore auprès de petits éleveurs locaux (à l’exception du boeuf que j’achète à la Biocoop, qui vient d’un éleveur local, qui est d’excellente qualité, bio,  et moins cher qu’en supermarché (j’ai vérifié), c’est assez rare pour le souligner).

Voilà, voilà ! Merci aux courageux(ses) qui seront allé jusqu’au bout du roman 😉

Raconte-moi, lecteur, comment tu consommes ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...