En tête-à-tête avec ma souplette, je me suis fendue d’une photo, me disant que ça pourrait peut-être bien vous intéresser…

Quand je déjeune seule à la maison, soit je m’arrange pour avoir un reste de la veille à réchauffer, soit je bricole une salade ou un sandwich pour éviter d’avoir à sortir poêles et casseroles. Mais ce midi, toute frigorifiée sur mon fauteuil de bureau, je rêvais d’une soupe-repas bien rassasiante et surtout bien réchauffante.

Je ne sais par quel miracle il y a encore des poivrons français sur l’étal de ma Biocoop mais j’en profite un max tant qu’ils sont disponibles, histoire de me mentir à moi-même et croire qu’un petit bout d’été est encore possible.

Attention coming out : j’ai souvent une boîte de steaks hachés bio dans mon congélateur. Ouais, j’assume, c’est rudement pratique, ça se customise finger in the nose et si tu as des enfants, tu comprends tout l’intérêt du truc certains soirs de semaine.

Un autre truc que j’aime bien avoir dans le placard, c’est le boulghour de petit épeautre. C’est bon, hyper digeste et cuit en 10 minutes. T’as tout bon, coco !

Bref, un p’tit poivron vert, un steak haché, du boulghour de petit épeautre, une bonne rasade d’épices et du bouillon par là-dessus, prêt en 15 minutes montre en main, voilà qui te requinque pour l’après-midi.

Et la magie du truc, c’est que ça marche pour toi tout(e) seul(e) mais aussi pour plusieurs en multipliant les doses. ET OUAIS !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Il y a déjà longtemps que j’ai décidé de bannir de ma cuisine tous les récipients et ustensiles aux matériaux peu recommandables (Téflon, silicone, plastiques BPA…). Bien sûr, on ne révolutionne pas son équipement du jour au lendemain (à moins d’en avoir les moyens) mais en remplaçant les éléments petit à petit, on arrive finalement assez vite à avoir une batterie écolo-saine-durable (et puis, on s’aperçoit aussi qu’on avait pas mal de bordel pas franchement indispensable. Hahem…).

Aujourd’hui, je ne cuisine quasiment plus que dans de l’inox 18/10, du verre ou de la céramique.

Il y a quelques semaines, on m’a proposé de recevoir pour essai une poêle Green Pan de la collection Kyoto.  Green Pan fabrique des poêles anti-adhésives en céramique, donc totalement dépourvue des matériaux cracras  (PTFE, PFOA, plomb ou cadmium) qu’on trouve habituellement dans le Téflon et assimilés et qui libèrent des substances très toxiques.

Quand j’ai décidé d’opter pour une poêle en inox, il avait fallu adapter un peu ma façon de cuisiner mais sans grands traumatismes (on met un peu plus d’huile, on préchauffe bien la poêle, on cuit à feu plus doux). Il restait quand même certains cas pour lesquels c’était un peu plus sportifs (certains poissons, les galettes de céréales, les paillassons par exemple, à manipuler avec précaution si on veut éviter de tout déchiqueter ou de mettre un centimètre d’huile dans la poêle).

ça faisait donc un petit moment que je lorgnais sur ces poêles anti-adhésives en céramique, la proposition de 750 grammes tombait donc bien :)

Pour le moment, je suis entièrement satisfaite de cette poêle. Je suis les recommandations de la notice, je mets quand même un tout petit filet d’huile (sauf si je cuis quelque chose qui contient déjà de la graisse) et je ne chauffe pas trop fort (pour vous donner une idée, je m’arrête à 4 sur ma table de cuisson qui va jusqu’à 6). Rien n’accroche et elle  est super facile à nettoyer (tant mieux parce qu’il n’est pas recommandé de la mettre au lave-vaisselle). Reste à voir si le revêtement restera d’aussi bonne qualité dans le temps, mais pour le moment, moi, j’adhère ! (note la subtilité du jeu de mots ;) )

Si vous voulez en savoir plus sur ces poêles, je vous invite à faire un tour sur le site de Green Pan. Et vous pouvez aussi tenter votre chance pour en gagner une en participant  au  concours  que 750 grammes organise actuellement .

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

S’il y a un plat dont je ne peux pas me passer, c’est bien le curry. Simple à préparer, à décliner, tellement réconfortant…

Il s’invite très régulièrement à ma table et il n’y a pas de raison que ça change maintenant que j’ai décidé de traquer le petit bourrelet.

Habituellement, j’y met un peu plus de lait de coco et une bonne cuillère de purée de cacahuète, c’est délicieux mais plus gras (ceci dit si vous n’êtes pas au régime, essayez la purée de cacahuète dans le curry, c’est top).

Cette fois, on zappe la purée de cacahuète mais on garde un petit peu de lait de coco pour la gourmandise (10cl pour 4 personnes, c’est vraiment rien), on utilise une viande maigre pour les protéines et plein de légumes de saison. Servi avec les céréales de votre choix, voici un plat très gourmand et tout à fait équilibré.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Cette recette m’avait fait de l’œil, dans Elle à table, car je sais combien courgette et chorizo font bon ménage.

Je n’ai quasiment rien changé à la recette de Frédéric Anton, si ce n’est la découpe en rondelles plutôt qu’en dés et un poil plus de chorizo (100g au lieu de 80). Bon ok, j’y suis aussi allé un peu à la va-comme-j’te-pousse concernant la préparation mais c’était tout de même très bon… Et puis c’est un dogme chez la blogueuse culinaire que de suivre une recette… mais pas trop, non ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Je sais, à priori, la chose de vous inspire pas beaucoup. D’autant plus lorsque le plat est si peu photogénique.

Et pourtant, détrompez-vous, l’alliance est hyper bonne. Un vrai plat doudou d’hiver.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Page 1 sur 212