Après la poêlée courgettes, chorizo, amandes, etc, il me restait un bon morceau de chorizo. Je me souvenais avoir vu dans un magazine (dans la salle d’attente du médecin, je crois bien, mais passons), une recette de rillettes de chorizo pour l’apéro.

Je me souvenais à peu près de la liste des ingrédients et j’avais à peu près tout ce qu’il fallait (si je me souviens bien la recette originale utilisait de la tomate fraîche, mais à cette époque, c’est no way). C’est donc en semi-improvisation que j’ai obtenu un truc à mi-chemin entre rillettes et crème, très parfumé et bien sympa à tartiner pour l’apéro.

Une petite quantité ayant réussi à survivre à l’apéritif, elle a fini le lendemain dans une assiette de pâtes et, ma foi, c’était pas mal non plus.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Pour conclure cette série Agneau presto, après les croustillants tandoori et le navarin, je vous livre la recette qui m’a le plus plu, celle du tabdilé libanais.

C’est simple, rapide et goûteux . Ce plat de viande et de riz est servi accompagné d’une petite sauce fraîcheur à la menthe ou – et j’ai préféré cette version là – d’une sauce au sésame, miam !

Tabdilé libanais

Tabdilé libanais

Pour 4 personnes

  • 400g de gigot d’agneau dégraissé
  • 30g de pignon de pin
  • 120g de riz basmati
  • 3cs d’huile d’olive
  • 1/2 cc de 4 épices
  • Sel et poivre

Pour la sauce à la menthe :

  • 2 yaourts
  • 1 gousse d’ail
  • 4 brins de menthe
  • Sel
  • Piment d’Espelette

Pour la sauce au sésame

  • 2 yaourts
  • 1cs bombée de tahin
  • 1/2 citron vert
  • Sel

Cuire le riz dans l’eau bouillante salée 11 minutes, l’égoutter et le rafraichir sous l’eau. Réserver.

Emincer la viande. Réserver.

Torréfier les pignons de pin dans une poêle, à sec.

Préparer les sauces.

A la menthe : hacher l’ail, ciseler la menthe et mélanger tous les ingrédients ensemble. Réserver au frais.

Au sésame : délayer le tahin avec le jus du citron, ajouter le yaourt, assaisonner et réserver au frais.

Dans un wok, faire chauffer l’huile d’olive et y faire revenir la viande émincée une minute.

Ajouter les pignons, saupoudrer de 4 épices incorporer le riz.

Bien mélanger et parsemer de menthe ciselée.

Servir accompagné des sauces.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

Parce qu’il n’y a pas que la sauce tomate dans la vie et qu’une bonne assiette de pâtes bien roborative de temps en temps c’est au poil, voici une petite sauce à l’aubergine toute simple, crémeuse et bien parfumée à napper sur vos pennes (non, les pennes ne sont pas obligatoires, tu as le droit d’aimer les tagliatelles ou même les coquillettes).

Les plus gourmands râperont un peu de parmesan sur l’assiette au dernier moment. Je vous laisse deviner ce que j’ai fait… ;)

Sauce à l’aubergine

Crème d'aubergine

  • 1 grosse aubergine
  • 20cl de crème de riz
  • 1/2 cc de graines de cumin
  • 2cs d’huile d’olive
  • Sel et poivre

Eplucher l’aubergine et la découper en gros cubes.

Cuire à la vapeur.

Verser tous les ingrédients dans d’un mixer et mixer jusqu’à obtenir une crème onctueuse.

Rectifier l’assaisonnement et servir de suite.

Source : « Sauces végétariennes »

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...

ça fait un moment déjà que le livre d’Alice Hart, « Son d’avoine « , trône dans ma bibliothèque et je ne vous en avais pas encore parlé. Grossière erreur, à réparer tout de suite car j’aime beaucoup ce petit bouquin !

A vu de nez, le son d’avoine, c’est pas très glam, plutôt aliment de régimeuse, très Dukan. Malgré ses vertus très intéressantes (réduit la quantité de graisses absorbées, favorise les bonnes bactéries du système digestif, aide à réduire le cholestérol…), on a pas très envie de le cuisiner. Mais ça, c’était avant…

Des recettes légères et très parfumées, très gourmandes. Il y a fort parier que vous en voyez quelques une fleurir sur ce blog dans les jours à venir… Qui a dit monomanie ?

Ces boulettes de dinde par exemple sont excellentes et le son d’avoine, malgré la cuisson au four, leur apporte un croustillant très sympa.
Et le petite sauce à l’aubergine qui va bien, c’est juste parfait…

(J’ai à peine modifié la recette originale pour l’adapter au contenu de mon frigo : jambon serrano à la place du jambon de parme, oignons nouveaux, fromage blanc au lieu du yaourt grec, moins de
viande)

Boulettes de dinde au son d’avoine, sauce à l’aubergine et au fromage blanc

Boulettes de dinde au son d'avoine

Pour 12 boulettes

Pour les boulettes :

  • 4 oignons nouveaux
  • 2 tranches de jambon de serrano
  • 20g de son d’avoine
  • 250g d’escalope de dinde
  • 1cs de concentré de tomate
  • 1 oeuf
  • 2cs de basilic ciselé
  • Sel, poivre

Pour la sauce :

  • 1 aubergine
  • 150g de fromage blanc
  • 1cc de graines de cumin
  • 1cs de basilic ciselé

Préchauffer le four à 200°.

Laver l’aubergine et retirer le pédoncule.

Piquer l’aubergine de coups de fourchette avant de la déposer sur une plaque huilée (on peut badigeonner l’aubergine avec l’huile restante sur le pinceau).

Cuire au four 30 minutes.

Hacher les oignons nouveau avec le jambon.

Faire revenir le mélange à la poêle avec un peu d’huile jusqu’à ce les oignons soient translucides.

Réserver dans un saladier.

Hacher la viande de dinde et l’ajouter au mélange oignons / jambon.

Ajouter le reste des ingrédients (boulettes) et mélanger.

Réserver au frais.

Lorsque l’aubergine est cuite et a suffisamment refroidie pour être manipulée, la peler.

Détailler la chair en dés et laisser s’égoutter dans une passoire 2 minutes en pressant un peu.

Dans un bol, écraser la chair à la fourchette et la mélanger au fromage blanc.

Ajouter le cumin et le basilic (du sel, si besoin).

Réserver au frais.

Préchauffer à nouveau le four à 200°.

Façonner les boulettes et les déposer sur une plaque recouverte de papier cuisson.

Cuire 20 minutes en les retournant à mi-cuisson.

Servir accompagner de la sauce à l’aubergine, d’une salade ou de légumes vapeur.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite...