The presque perfect Far Breton

 

En bonne bretonne que je suis, je me devais de commencer par une recette typiquement bretonne, j’ai nommé
The presque perfect Far Breton.

Pourquoi le presque perfect me direz-vous ? Parce qu’il serait vraiment parfait s’il contenait des pruneaux.
Mais chez moi, on frise l’incident diplomatique si je mets des pruneaux dans le far, alors je le fais nature. Pour faire plaisir à Mister D.
Comme si un type qui vient du 22 avait une quelconque autorité sur la prunologie du far, il ferait mieux d’apprendre à conduire !
Humf, qu’est qu’on ne ferait pas par amour…

Je vous dois peut-être des explications sur mes considérations géographique. La Bretagne est divisée en 4
départements, ayant chacun une population bien spécifique :

  • les 22 sont des chauffards

  • les 56 des alcooliques

  • les 29 suicidaires

  • les 35… ben rien, on a pas le droit de critiquer sa mère.

J’attends déjà, les cris de protestation. Mais ce n’est pas moi qui invente, c’est purement statistique ! z’avez qu’à
contacter l’INSEE si vous ne me croyez pas !

Farbreton__5_

 

Revenons à nos moutonsss, moi, par amour pour un chauffard de 22, je fais le far breton sans pruneaux, voici la
recette :

 

The presque perfect Far Breton :

 

  • 250 g de farine

  • 4 oeufs

  • 125 g de sucre

  • 1 s. de sucre vanillé

  • 1 l. de lait

  • 1 càs de rhum

  • 1 noix de beurre

 

Avec une cuillère en bois ou une spatule, mélanger la farine et les sucre.

Ajouter les oeufs un à un en mélangeant bien à chaque fois.

Ajouter le rhum, mélanger.

Verser le lait peu à peu, toujours en l’incorporant bien avant d’en remettre.

Verser la pâte dans un moule beurré.

Enfourner, à four froid, th. 5.

Servir bien froid.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !