Ecole Ducasse

Un cours « Nature » à l’école Ducasse : simple, sain et bon

Il y a quelques semaines, j’ai eu l’immense plaisir d’être conviée à l’école Alain Ducasse pour inaugurer le premier cours sur le thème « Nature : simple, sain et bon« .

çà vous rappelle quelque chose ? Évidemment, c’est le titre du dernier opus de M. Ducasse, co-écrit par la diététicienne Paule Neyrat et le chef Christophe Saintagne.

Ecole Ducasse

Nature de Ducasse

Paule NeyratChristophe Saintagne.

C’est ainsi que je suis partie de bon matin (très bon matin, wake up à 4h du mat’, il faut être frappadingue !) retrouver une belle brochette de popoteurs et papoteuses popoteuses : Patrick, Sophie, Tit, Mercotte, Pascale, Joëlle, AnneJohanna, Edouard, Requia, Dorian, sans oublier Romain, chef à l’école Ducasse, et les charmantes Alice et Sophie, des éditions Ducasse (Merci !).

Après un petit déjeuner frugal, nous étions tous sur le pont, divisés en 4 équipes de choc, tels de petites fourmis s’activant pour réaliser le menu.

Ben oui, venons-en au menu !

Pour se mettre en appétit, 3 condiments en tartine : anchoïade, tapenade et condiment aux fruits secs.

condiments_ducasse

L’anchoïade était divine, je vous en reparle plus bas.

 

En entrée, une salade de céleri aux pomme.

salade_celeri_ducasse

J’ai beaucoup aimé l’ajout de noix confites dans cette salade.


Le plat : coquilles saint-jacques au chou vert fumé.

saint_jacques_chou_vert_fume_ducasse

Du bonheur ! Je crois bien que je vais vous faire poireauter un peu pour vous donner la recette… (oui, je suis une peau de vache !)

 

Le dessert : pommes et poire confites en Römertopf.

pomme_poire_romertopft_ducasse

Bon, léger, tout en simplicité…

 

J’ai trouvé que l’ouvrage et le cours portent bien leur nom, c’était simple, sain et bon.

En feuilletant le bouquin, j’avais déploré l’usage trop fréquent de farine blanche ou crème fraîche, alors qu’elles sont faciles à remplacer par des ingrédients plus sains à mon sens.
Christophe m’a expliqué leur souhait de rester « simple », d’utiliser des ingrédients faciles à trouver…
Pour ma part, j’ai déjà réalisé plusieurs recettes du livre avec mon fond d’épicerie habituel (farines complètes, crèmes végétales ou purées d’oléagineux), çà fonctionne très bien !

Si j’avais un seul bémol à émettre, çà serait que j’ai eu le sentiment de passer à coté de la réalisation et des tours de main des autres recettes. En effet, Mercotte, Réquia et moi, étions préposées au dessert. Au milieu des pommes et des poires, je n’ai pas beaucoup suivi ce qu’il se passait à coté. Mais je pense que cela été surtout dû au fait que nous étions nombreux pour l’occasion, il aurait été difficile d’impliquer tout le monde dans toutes les recettes.

Pour résumer, le bilan est positif. Le cours tient ses promesses : simple, sain et bon (je sais, je radote), les locaux sont très agréables (espaces « ouverts », vitrés), l’équipe accueillante.
On passe un bon moment. Et comme, j’ai pu l’observer dans les cuisines adjacentes, les cours ne se font pas à 12 personnes comme c’était le cas pour nous, donc les participants en profitent certainement d’avantage.

Si l’aventure vous tente, c’est par ici que çà se passe :

L’Ecole de Cuisine Alain Ducasse

64 rue du Ranelagh

75016 PARIS

Tel : 01 44 90 91 00

Fax : 01 44 24 43 81

ecole@alain-ducasse.com

Tarif : 185 € la 1/2 journée

 

Et si nous revenions à l’anchoïade…

Anchoïade façon Ducasse

anchoiade_ducasse

Préparation : 20 minutes
Pour 4 personnes

Lavez, épluchez et taillez 1/4 de fenouil (40g) à la mandoline en tranches fines, puis hachez finement ces copeaux au couteau.
Epluchez et passez 2 gousses d’ail rose au presse-ail.
Rincez 16 filets d’anchois au sel sous un filet d’eau, épongez-les et coupez-lez grossièrement.
Concassez une bonne cuillère à soupe d’olive noires dénoyautées.
Dans une jatte, mélanger le fenouil avec l’ail, les anchois, les olives concassées et 3 cuillères à soupe de purée d’olives.
Versez 4 cuillères à soupes d’huile d’olive puis un trait de vinaigre de vin en remuant bien avec un petit fouet.
Goûtez votre anchoïade et rectifiez son assaisonnement en poivre du moulin, elle devrait être assez salée.
Réservez au frais.

J’ai recopié la recette, mais lors du cours, l’anchoïade à été réalisée au mortier.

_

Rendez-vous sur Hellocoton !