Wanted ! La meilleure recette de daube provençale...

Hello, les loupiots !

 

L’heure est grave. Hier, specially for Pâques, j’avais décidé de faire un genre de popote que je ne pratique pas très souvent. Un plat full viande, une cuisson très longue, un truc pas très éco
quoi : une daube provençale.

 

Pour cet évènement rarissime, je me suis appliquée, j’ai choisi une belle viande, un bon vin, de beaux légumes. Je me suis levée très tôt, j’ai pris mon temps, avec amour, j’ai suivi la recette à
la lettre…

 

Et bien, grosse grosse déception !

 

Je ne citerai pas le bouquin dans lequel j’ai pris la recette, c’est pas mon genre de mettre le dawa, mais cette daube là était bien loin de celle de mes souvenirs…

 

Alors, je me tourne vers toi lecteur. Si tu connais la vraie, l’ultime recette de daube provençale, tu serais un amour de la partager avec
moi. Parce qu’il m’est impossible de rester sur cet échec et qu’on m’attend au tournant pour Pâques 2011 😉

 

Aboule ta recette, lecteur !

6 Commentaires
  1. Et bien je serais ravie de te faire partager la mienne, directement héritée de ma grand-mère 🙂 par contre comme elle est familiale pour l’instant ma mômie veut pas trop qu’elle sorte du cercle.
    Peut-être pourrais-je te l’envoyer? Désolée mais c’st que la grand-mère y tient dur comme fer

  2. Si tu veux, tu peux venir faire un tour sur mon blog. J’ai consacré deux article à ce plat que j’adore. Le second article étant une amélioration de la première recette.

    En général, je fais la daube avec du sanglier, mais si tu n’as que du boeuf, ça marche aussi. Il faudra alors que tu choisisse deux morceaux aux textures différentes (jumeau ou joue + paleron, par
    exemple), et que tu réduise le temps passé dans la marinade (tu peux même l’annuler, suivant que tu préfères une daube forte ou pas).

    http://cesstra.free.fr/blog/index.php?2010/03/10/146-amelioration-de-ma-recette-de-daube-de-sanglier-et-gnocchis-maisons

  3. les défis , moi ça me plait ! je vais enquêter et voir ce que je peux faire !

  4. Recette de la daube mode arlésienne.
    C’est la recette ancestrale de mes aïeules. Inutile de dire qu’elle a été testée et approuvée par tous, c’est de la bombe bébé (si ma grand-mère me lisait, elle me répudierai !)

    2 kg de viande de boeuf (gîte, paleron, collier, galinette) – 1 tête d’ail – vin en quantité (une bouteille) – 1 bouquet garni – écorce d’orange d’une demi-orange – 4 clous de girofle – 1 gros
    oignon – sel – poivre – farine.

    Faire venir la viande dans de l’huile d’olive. Quand elle est revenue sur toutes faces, ajouter un gros oignon coupé en lamelles, le bouquet garni, l’écorce d’orange, la tête d’ail décortiquée et 4
    clous de girofle.
    Recouvrir de vin rouge de qualité, saler, poivrer, laisser mijoter 2 à 3 heures, feu archi doux.
    Arrêter quand la viande se détache. Lier la sauce avec 4 cuillères de farine environ (dans une louche prélever un peu d’eau tiéde, délayer la farine, verser dans le faitout, mélanger).
    Servir avec des pâtes creuses type macaroni.

    Un pur délice.

Commentaires sont fermés.