Comment débusquer le silicone ?

Soyons clair, je ne vous indiquerai pas comment reconnaître un faux 90D (quoiqu’avec un oeil aguerri comme le mien, on se trompe rarement…)

 

Non, je vous parle du méchant – vilain – pas beau silicone qu’on retrouve partout dans les soins capillaires.

 

Bien sûr, si vous utilisez des soins “bio” le problème ne doit pas se poser, mais les produits satisfaisants dans ces gammes restent chers et tout le monde ne peut pas se les
offrir (donc, je t’absous, lecteur, si ton shampoo n’est point bio).

 

Certaines marques surfent sur la vague et proposent des produits soit disant naturels, mais lorsqu’on se penche sur l’étiquette, on s’aperçoit que le plus naturel dans le schmilblick c’est
peut-être encore la tendance des industriels à nous prendre pour des poires…

 

Et dans le domaine de la coiffoune (copyright Madame Papilles), le silicone est souvent roi.

 

Pourquoi ?

 

Parce qu’au début le silicone rend le cheveux beau, doux, brillant ! On trouve notre nouveau shampoing – masque – lait (rayez la mention inutile) super top mout-mout ! Et on le rachète !

 

Sauf qu’à la longue, le silicone s’incruste dans la fibre du gentil cheveux et le rend imperméable aux autres éléments sensés le nourrir. Car le silicone n’est pas nourrissant, que nenni, c’est
un simple lustrant qui à long terme rend le cheveux sec et terne !

 

Si vous avez déjà eu l’impression que malgré tout les soins que vous apporterzà votre crinière elle est de plus en plus sèche : c’est le silicone le coupable !

 

Alors, comment on le reconnaît ce vilain intrus ?

 

C’est simple. Si dans la liste des ingrédients, vous repérez quelque chose qui se termine par :

  • -thicone,
  • -thiconol,
  • -siloxane,
  • -silane,

le produit contient du silicone et vous ne l’achètez pas !

 

Donc voilà, Lecteur, tu as bien compris que le silicone c’est le mal, mais si tu penses que j’ai écris une grosse bêtise dans ma prose du ci-dessus là-haut, fais m’en part !

 

Tchuss ! Faut que j’aille poser mes bigoudis… (c’te blague ! Elles sont naturelles mes boucles !)


Rendez-vous sur Hellocoton !

12 Commentaires
  1. ben j’suis très déçue je croyais que tu allais parler des moules en silicone, les bons les pas bons !! tant pis c’est ballot ça !

  2. t’as tout bon en gros encore que les orange italiens ne sont pas à bannir, mais les noirs flexipan c’est le top !

  3. Merci pour l’info ……… mais la vraie question est

  4. Mon précédent commentaire a été tronqué d’une partie …. je disais donc que la vraie question était de savoir quels étaient les rares produits capillaires SANS SILICONE vendus en grande surface et
    à prix raisonnable. Aurais tu trouvé la perle rare ?

  5. ah très bien, je sors justement d’un soin tout bio du visage où la question du silicone fut abordée justement pour l’éviter. Tes petites infos sont un bon complément! Merci miss Gwen!

  6. Je vais éplucher mes étiquettes de produits bio ce soir, histoire de vérifier. Je te dirais si j’ai trouvé un de ces vilains suffixes dans la liste des composants.

  7. Ben justement, ma tignasse me réclamait un nouveau shampoooiiiing … Merci pour l’info ! :o)

  8. Bon, ben après un rapide tour dans ma salle de bain, je peux changer de shampooing ! Mon après-shampooing quant à lui n’en contient pas mais il contient du paraben ce qui n’est pas mieux…

  9. eh bien maintenant quand j’achèterai des shampoing je mettrais mes lunettes et je regarderai de plus près, merci pour ces indications…bises et bonne journée

  10. J’ai aussi fait mes recherches le silicone peut s’appeler aussi Amodimethicone dans les produits Garnier

  11. Je viens d’apprendre grâce a toi que mes shampoing et après shampoing Timotei “0%” contenait du silicone. Super. Je sors de la douche ^^
    Merci mille fois en tout cas !

Commentaires sont fermés.