Test en long, en large et en travers du four combiné vapeur Neff

 

Posons les choses clairement.

Aujourd’hui, je vais vous causer four combiné vapeur.

Ce four m’a été gracieusement offert par Neff dans le cadre d’une « Opé » comme on dit dans le jargon.

 



 

Comme, en plus, ce billet est sponsorisé (en gras, italique et souligné – vous ne direz pas que je ne vous avais pas prévenu)
certains vont douter de mon objectivité, je peux le concevoir.

 

A ceux-là, je répondrai simplement que s’ils me connaissaient ou lisaient plus souvent mon blog, mes tweets, mon facebook… ils sauraient que j’ai un sens critique relativement exacerbé et que ma
langue n’est pas fréquemment rangée dans ma poche. En somme, pas vraiment du genre à chanter les louanges d’un produit qui ne m’aurait pas convaincu, même moyennant espèces sonnantes et
trébuchantes.

 

Mais le summum du pompon est que Neff me demande un avis objectif ! J’ai donc toute la latitude pour dire ce que j’en pense… bien ou mal !

 

Trèves de plaidoiries, passons aux choses sérieuses !

 

Alors, alors, le plus objectivement du monde, ce four combiné-vapeur de Neff, je l’a-do-re !

 

 

Mais prenons les choses dans l’ordre…

 

Qui est Neff ? Me demanderez-vous en Petit 1.

 

Neff est spécialisé dans l’électroménager encastrable. Neff existe depuis plus de 100 ans et, sans que vous
le sachiez, a révolutionné votre quotidien de ménagère de plus ou moins de 50 ans.

L’induction, le lave-vaisselle, la porte vitrée (celle du four où vous regardez béatement pousser le pied de vos macarons), le nettoyage du four par pyrolyse ou hydrolyse… Tout çà, et j’en passe,
c’est Neff !

 

En Petit 2, vous vous demandez certainement en quoi consiste un four combiné-vapeur.

 

Si je vous dis qu’il permet de cuire aussi bien en chaleur tournante qu’à la vapeur, c’est bien. Si je vous dis qu’on peut aussi faire un mix des deux, vapeur et chaleur tournante tout en même
temps, c’est plus que mieux.

 

Et si nous passions direct au Petit 3 et que je vous faisais découvrir le C47C42N0 (C47 de son petit nom) sous toutes les coutures jusque
dans les tréfonds de sa caissette à eau…

 

 

Le premier point à souligner est l’esthétique de ce four : façade inox et verre, boutons escamotables.

 

Ensuite, il est d’une simplicité enfantine à utiliser : affichage en texte clair, 70 programmes automatiques, une notice claire.

 

Si nous abordons ses mensurations, je vous dirais qu’il mesure 45cm de haut pour 32 litres de contenance. Certains trouveront que c’est peu. Mon ancien four ne contenait pas d’avantage, alors je
ne me sens pas lésée. Et l’on peut sans difficulté enfourner deux plaques ensemble (çà doit fonctionner avec 3, mais je n’ai pas encore essayé).

En lui ajoutant un tiroir de rangement ou chauffant (le mien est chauffant, c’est l’homme qui est content, maintenant, il a un excuse pour arriver le dernier à table), on atteint les dimensions
d’un four standard, encastrable dans tout caisson pour four.

 

Il est livré avec une grille, deux grandes plaques inox (une perforée et une pleine), deux petites plaques (perforée et pleine) et une éponge (pour vider la coupelle d’eau après utilisation de la
vapeur).

 

Entretien finger in the noze. Après chaque utilisation avec vapeur, on vide la coupelle au fond du four avec l’éponge et on sèche les parois et la porte avec une
microfibre. Pour le grand nettoyage, un programme d’hydrolyse et un autre de détartrage.

 

Après vérification auprès de Neff, il est possible d’utiliser le
programme de détartrage en remplaçant le détartrant par du vinaigre blanc, plus écologique.Un détartage tous les 6 mois dans ce cas.

 

Et enfin, que dire sinon qu’il sait tout faire !

 

La seule chose qui pourrait pêcher est l’absence de gril, mais çà n’est pas indispensable, et puis, çà n’est pas très sain tout ce Co2 sur la nourriture.

 

A part çà, c’est un festival :

  • Chaleur tournante
  • Vapeur
  • Circosteam (combinaison de la vapeur et de la chaleur tournante – réduire la température et le temps de cuisson de 5 à 10%)
  • Basse température
  • Maintien au chaud

 

Et pléthore de fonctions préprogrammées :

  • Etuve
  • Décongélation
  • Régénération
  • Réchauffage
  • Stérilisation
  • Mise en conserve
  • Et cuisson adaptées à tout type d’aliments (viande, légume, pâtisseries, pain, œufs…)

 

C’est bien beau toute cette théorie me direz-vous, mais dans la pratique qu’en est-il ?

 

Nous voici donc arrivés, chemin faisant, au Petit 4, la phase d’expérimentation.

 

Ce four combiné-vapeur, j’ai eu beau le faire tourner tous les jours depuis son arrivée à la maison, explorant à peu près toutes ses fonctions, je suis sûre qu’il n’a pas fini de me surprendre…

 

Voici donc, ce que j’en ai expérimenté jusque-là.

 

Le pain :

Absolument bluffant !

J’en ai cuit des pains au levain avant ce four, mais jamais je n’avais obtenu une telle croûte ! Fine, croustillante, brillante ! Avec ces petites bulles caractéristiques de la
baguette. Le rêve de tout boulanger amateur !

Je n’ai absolument rien changé à ma recette habituelle, mise à part la cuisson en mode combiné (25 minutes à 220° pour un pâton d’environ 1kg). Et cet apport de vapeur fait toute la différence.

 

 

 

Mais avant la cuisson, une autre fonction est bien utile. Le mode étuvé !

Votre pâton dans son saladier non couvert directement dans le four, 30 minutes à 40°.

Pour une pâte à la levure de boulanger, à la fin du cycle, votre pâte à doublé de volume et est prête à être façonnée.

Pour le pain au levain, j’éteins le four à la fin du cycle et laisse le saladier dedans. En 2 à 3 heures, votre pâte est levée ! C’est moitié moins qu’à température ambiante. Et on parle
bien de pain au levain… (poussée trèèèès longue d’ordinaire)

 

Autre truc magique, la régénération du pain.

Votre pain commence à faire un peu la tronche, n’a plus l’air très frais ? Hop, quelques minutes en Circosteam (combiné) à 170° et c’est reparti pour un tour !

 

La viande :

Plusieurs tests en la matière.

 

Un filet mignon de porc recouvert d’une sauce aigre douce et enfourné 25 minutes à 165° en mode Circosteam. Une viande moelleuse à souhait et non pas sèche comme le porc, cuit au four,
peut l’être.

 

 

Un poulet jaune, fermier, décongelé à l’aide du programme automatique. Il suffit de renseigner le poids de la volaille, d’enfourner le poulet sur la plaque perforée, la plaque pleine en dessous
pour récupérer les liquides, et de laisser faire le four.

On laisse ensuite reposer la volaille, 30 minutes si possible.

J’ai ensuite enduit mon poulet, au pinceau, d’un mélange tout simple, sel fumé, poivre noir et huile d’olive.

Cuisson à l’aide du programme automatique de cuisson d’un poulet entier (on renseigne également le poids de la volaille, le temps de cuisson s’adapte), sur la grille, lèchefrite en dessous.

Malgré l’utilisation de la vapeur combinée à la chaleur tournante, la peau du poulet est dorée et croustillante, et la chair en est presque juteuse !

 

 

Un filet de bœuf (environ 1kg) cuit, comme Nelly nous l’avait appris lors de la démo, à basse température, 50 minutes à 65° en ayant pris soin de le dorer à la poêle au préalable.
N’oubliez pas d’assaisonner après la cuisson.

Juste, Wahou ! Une viande goûteuse, tendre en diable. C’est comme çà que je veux toutes mes pièces de bœuf à présent !

 

Les légumes :

Alors là, fastoche !

 

Chou-fleur, carottes, pommes de terre… Il y a un programme pour ! On met ses bouquets, ses rondelles ou ses quartier sur la plaque perforée, la lèchefrite en dessous, et on laisse faire, çà
cuit à la vapeur, à nous les vitamines !

 

Même les dès de potiron congelés (mais si, vous savez, l’énorme potiron offert par votre gentille voisine. Celui que vous avez du chevaucher pour le débiter en gros cubes que vous avez congelés
ensuite.). On les enfourne tout congelés, sans préchauffage, 8 minutes en mode vapeur, c’est parti pour la purée ! (cuire un peu moins si vous souhaitez un peu plus de tenue)

 

Les gâteaux :

Deux écoles.

 

Les tartes, biscuits, clafoutis ou autres dessert qui doit avoir du croquant ou un aspect crémeux ou humide (les cakes à base de légumes par exemple), on cuit à chaleur tournante.

 

Tout ce qui doit être bien moelleux ou gonflé, on cuit en Circosteam et on en profite pour diminuer la quantité de matière grasse. Gâteau over-moelleux assuré.

 

Les conserves :

Là encore, j’ai été totalement convaincue.

 

D’abord, vous pouvez stériliser vos bocaux (çà fonctionne aussi pour les biberons) à l’aide du programme automatique prévu pour.

 

Ensuite, on les retourne sur un torchon propre, et lorsqu’ils sont secs, on les rempli. On ébouillante les rondelles avant de les mettre en place, on ferme et, zou, à nouveau dans le four, avec
le programme auto qui va bien pour une stérilisation à la vapeur.

 

On peut traiter 4 bocaux à la fois. Les grands de 1,5 passent très bien (çà n’était pas le cas dans ma cocotte), et pas grave, s’ils ne sont pas pleins ! (Qui n’a pas fait l’expérience du
petit bocal plein qu’à moitié qui se retourne dans l’eau en cours de stérilisation et se vide d’une partie de son liquide – heu, je ne suis pas la seule quand même ?)

 

Comme je vous l’ai dit, j’adore ce four et maintenant vous comprenez pourquoi.

 

Je pense réaliser des tee-shirt « I love Neff ! » ou « Neff a changé ma vie », qui
en veut ?













10 Commentaires
  1. Tu lui a fait une radiographie au petit Neff (le nom est super sympathique)…Merci pour tous ces détails et ce qui m’attire le plus c’est le pain. Il est en effet difficile d’obtenir de très bons
    résultats.

  2. Tu lui a fait une radiographie au petit Neff (le nom est super sympathique)…Merci pour tous ces détails et ce qui m’attire le plus c’est le pain. Il est en effet difficile d’obtenir de très bons
    résultats.

  3. Bah je veux bien un T-shirt mais pour ça, il me faudrait le four qui va avec ;-)))!!!!

  4. C’est vraiment vilain de nous faire envie comme ça, moi aussi je veux faire des pains à la croûte croustillante !!! Je veux un Neeeeefffffffffffff, Père Noël si tu m’entends…. ^_^ Mélody

  5. A lire vos commentaires uniquement positifs, on a du vous payer pour pour votre billet ….et vous offrir en prime ce four !

  6. Bonjour,
    j’ai acheté le même four, un vrai petit bijou,par contre je n’arrive pas à stériliser, enfin je mets le programme, mais à la fin les bocaux s’ouvrent comme si de rien n’était, une idée?

Commentaires sont fermés.