Pudding cru de tapioca à la banane et au lait de coco

Pudding cru de tapioca à la banane et au lait de coco

Je ne sais pas pour vous, mais, moi, je ne suis pas fan du tapioca à moitié gélatineux une fois cuit… Ouais, tu vois de quoi je veux parler…

C’est dommage, car le tapioca est vraiment intéressant, très digeste et sans gluten.

Et puis, once upon a time, j’avais lu dans un bouquin de Valérie Cupillard que le tapioca, trempé plusieurs dans l’eau, gonflait, mais sans devenir gélatineux. En voilà, une idée qu’elle est bonne !

J’ai eu envie, comme Valérie, de l’associer à la banane et au lait de coco (pour ceux qui ne l’auraient pas encore deviné, je souffre d’une addiction au lait de coco).

J’ai donc concocté une espèce de pudding tout léger et très frais. Un délice qui ravira les crudivores, mais aussi tous les abonnés à la cuisine sans gluten et sans lactose.

Pour moi, c’est adopté !

Pudding cru de tapioca à la banane et au lait de coco

Pudding cru de tapioca

Pour 4 personnes

  • 30g de tapioca
  • 30cl d’eau
  • 2 bananes
  • 4cs de lait de coco
  • 1cs de sirop d’agave (pas indispensable si les bananes sont bien mûres)
  • Citron

Mélanger le tapioca et l’eau dans un récipient, couvrir et laisser gonfler au réfrigérateur toute une journée (ou une nuit).

Egoutter le tapioca.

Ecraser les bananes avec un trait de jus de citron.

Ajouter le lait de coco et le sirop d’agave.

Incorporer le tapioca.

Servir bien frais.

19 Commentaires
  1. j’adore ce dessert!!! J’en achetais tellement chez mon épicier asiatique (je crois que c’est vietnamien comme dessert), que du coup j’ai fini par en faire moi même. On devient vite addict, pas vrai?!

    1. Je viens de voir que ça n’était pas la grande forme chez toi. Restez au chaud et chassez-moi ces vilains crobes 😉

  2. Il y a quelques années, je me serais sans doute dit “pourquoi pas ?” devant ce dessert… aujourd’hui, quand je vois que tous les ingrédients (sauf l’eau) viennent de loin, je préfère m’abstenir et cela m’intrigue un peu de trouver cela sur ton blog orienté “bio-écolo”.

    1. Je consomme local à chaque fois que c’est possible.
      Légumes, fruits, viande, oeufs, lait de vache et de chèvre viennent tous de producteurs locaux… A part quelques exceptions comme les bananes.
      Oui, je me fais plaisir en achetant quelques produits qui viennent de loin, mais de qualité bio et en biocoop.
      S’il fallait être exclusivement locavore, mon choix de céréales se réduirait au blé et au maïs, je ne boirais jamais de thé, ne mangerais jamais de chocolat, dirais adieu aux amandes, à la purée d’amande et à la plupart des laits végétaux, bye bye les épices… Bref, ma cuisine ne serait pas très variée et bien ennuyeuse !
      Je n’imagine pas acheter un produit importé alors qu’il serait produit près de chez moi (et, sauf erreur de ma part, les bananes, le manioc et la coco ne sont pas produits en France), mais je ne vais pas non plus nous priver de tout. Je veille seulement à ce que ces produits d’import aient été produits de manière éthique et écologique.
      Je m’efforce de suivre mes convictions mais jamais je ne deviendrai extrémiste en quoi que ce soit.
      Merci en tout cas de partager ton point de vue 🙂

      1. Je n’ai pas non plus supprimé tous les produits lointains (et depuis que j’ai deux enfants en bas âge, les trajets pour voir les grands-parents se font en avion donc je ne prétends pas être “parfaite”), il ne s’agissait pas pour moi d’être extrémiste :-), juste d’une interrogation face à la liste des ingrédients.

        Pour ce qui est de s’ennuyer en cuisine, je pense qu’il y a déjà une énorme variété de produits en France mais je n’ai pas non plus renoncé à tous les produits lointains.

        Pour les épices, je n’ai pas de culpabilité particulière car elles se transportent facilement sans nécessité de trajet en avion ou de camion frigorifique, je consomme aussi du thé et du chocolat. En revanche, j’ai supprimé depuis quelques années tous les fruits et légumes frais lointains même si je ne refuse pas une banane lorsqu’on m’en offre une pour ma fille.

        Pour les céréales-légumineuses, sans aller jusqu’au locavorisme, j’essaie de me limiter à celles produites en France métropolitaine : blé, maïs, riz (en Camargue), orge, millet, petit épeautre, pois chiches, lentilles diverses, haricots à écosser, pois cassés, etc. et je trouve que c’est déjà assez varié.

        Pour les oléagineux, c’est pareil, je prends exceptionnellement du lait de coco ou autre produits dérivés de la noix de coco et je favorise les noix et noisettes françaises avec aussi un peu d’amandes/noisettes/pistaches en provenance d’Italie et d’Espagne.

        1. Voilà. On essaie de composer au mieux. Local ou français autant que possible et un peu de bio importé pour se faire plaisir en restant raisonnable 🙂

  3. Ton nouveau chez toi est très sympathique !! J’aime beaucoup et je note tout de suite la nouvelle adresse.

    Quant au tapioca, je vais tester parce que j’aime le tapioca même gélatineux mais surtout tiède… Crois tu que si on fait chauffer cette préparation le gélatineux revienne ?

    1. Non mais tu veux me contrarier ? :)))
      Si tu veux du gélatineux, je pense qu’un truc du genre “tu ne fais pas tremper, tu mélanges tout et tu chauffes” devrait fonctionner 😉

  4. Hummm j’adore, je ne me souviens plus si je le préparais comme toi mais le mélange banane-tapioca-coco est un top. Merci de me le rappeler j’avais oublié ce dessert extra…..

  5. Bonjour !
    Je découvre tout à fait par hasard ton blog… J’adore !
    Tout : le style, la mise en forme, les catégories (je fais aussi mes cosmétiques maison !), …
    Je reviendrai souvent, c’est sûr 🙂

  6. I simply want to tell you that I’m beginner to blogging and site-building and really liked your website. Likely I’m planning to bookmark your blog post . You definitely come with great articles and reviews. Bless you for sharing with us your blog.

Laisser un commentaire
You have to agree to the comment policy.